un corps retrouvé parmi les décombres

Selon le commandant de l’opération, Stéphane Beauventre, “il y a beaucoup de convergence pour qu’on soit dans la personne qu’on recherchait depuis le jour”, un médecin de 45 ans, qui s’est vu attribuer un appartement dans le imeuble. pour le week-end. “Le corps est allé à l’institut médico-légal. Cela sera clairement identifié plus tard.

Une autre personne a été légèrement blessée

Deux immeubles de trois étages, dont un en construction, se sont effondrés samedi vers 9h15 dans la rue Pierre-Mauroy, une rue commerçante du centre-ville, mais nombre de ses habitants ont pu évacuer grâce à elle. alerte ouverte par l’un d’eux quelques heures plus tôt.

Certains responsables politiques ont d’abord indiqué qu’il n’y avait “a priori” aucune victime, avant que les pompiers n’annoncent qu’ils recherchaient ce médecin dont la voiture était garée là et qui ne s’est pas présenté à son rendez-vous.

Une autre personne, légèrement blessée, pourrait être évacuée au-dessus des décombres samedi après-midi, selon les secours.

Lire Aussi :  A La Nouvelle-Orléans, Emmanuel Macron encourage la francophonie et rencontre Elon Musk

“outil de ramassage”

Les bâtiments environnants ont été évacués samedi matin “par précaution”, et le périmètre a été sécurisé par de nombreux policiers, tandis qu’une bâche a été mise en place pour empêcher les passants de voir l’opération en cours.

Après la tombée de la nuit, les pompiers continuent de fouiller sous de puissants projecteurs à travers les décombres, un mélange poussiéreux de briques et de solives métalliques, le reste de l’échafaudage sur la façade du bâtiment, dont on distingue un escalier et une charpente en équilibre.

“Nous venons de repasser le chien pour lever le doute. Nous allons continuer à remonter tous les systèmes”, a déclaré le lieutenant-colonel Stéphane Beauventre dans la nuit. “La scène est désormais figée pour le procureur. »

Le parquet de Lille a indiqué avoir ouvert une enquête pour “mise en danger de la vie d’autrui” et fourni “une expertise judiciaire”.

Lire Aussi :  Pourquoi la rénovation énergétique des logements est encore largement inefficace en France

Selon le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, qui se rendra à Lille lundi, cet immeuble n’est pas “attaqué par l’insalubrité”.

Evacuation à 3h du matin

C’est l’un des habitants, rentré chez lui à 3 heures du matin, qui a donné l’alerte, après avoir constaté “que l’immeuble a bougé”. “On ne peut plus ouvrir la porte, on entend les débris tomber”, a déclaré ce jeune Français de Bleu Nord, Thibault Lemay, qui a immédiatement alerté les secours.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a remercié sur Twitter “les étudiants qui ont donné un avertissement hier soir”.

Des dizaines de personnes avaient été évacuées quelques heures avant l’effondrement, a expliqué la maire socialiste de Lille, Martine Aubry, présente sur les lieux samedi matin.

La police municipale et les pompiers ont décidé d’évacuer le bâtiment, qui semblait autrement vide, considérant “le risque réel” a indiqué Mme Aubry. “Je tremble encore, car ce soir monsieur n’est pas rentré à 15h et ne nous a pas rejoints. […] il y aura des morts », a-t-il dit, avant l’annonce de la disparition d’habitants. Il a dit qu’il avait pris un “ordre dangereusement proche”.

Lire Aussi :  Corrida : en commission des Lois, les députés disent non à son interdiction en France

“Une chance incroyable”

“J’étais encore éveillé quand les pompiers ont commencé à frapper à la porte, mais j’ai cru que c’était un fêtard et je suis resté au lit”, raconte un autre habitant, Benjamin Lopard, 35 ans. “Quand la police est arrivée, j’ai réalisé que c’était grave, », raconte le jeune homme, parti vers 5h30 du matin avec ses papiers, ordinateur et vêtements de rechange. “Je réalise maintenant à quel point nous avons une chance incroyable”, dit-il : sans cette évacuation “nous serions tous dans une caisse en bois”.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button