Paris 2024 : une mascotte « premium » fabriquée en France

Pas moins de 80% des mascottes olympiques seront produites en Chine. Une entreprise bretonne a relevé le défi du made in France, précise « Ouest-France ».





par LePoint.fr

Pour l'instant, seules des peluches fabriquées en Chine sont vendues dans la boutique Paris Games.
Pour l’instant, seules des peluches fabriquées en Chine sont vendues dans la boutique Paris Games.
© Gao Jing / Xin Hua

Je me suis abonné 1€ 1er mois


LLa présentation des mascottes olympiques et paralympiques à Paris est très attendue. C’est un véritable événement car chaque compétition sportive se rapproche. Si deux PME françaises ont conquis une partie du marché – Doudou & Compagnie et Gipsy -, le chiffre fait grincer des dents : seuls 20 % de « Phryges » seront en effet produits en France.

Lire Aussi :  DIRECT. Guerre en Ukraine : la Russie ouverte à un dialogue à condition que Kiev accepte «les nouvelles réalités territoriales»

LIRE AUSSIJO 2024 : cérémonie d’ouverture accessible en billet ?

En répondant à l’appel d’offres du Comité olympique, Doudou & Compagnie s’est engagée à produire plusieurs mascottes dans sa petite usine de La Guerche-de-Bretagne, en Ille-et-Vilaine, a-t-il précisé. Ouest de la France. Dès le lundi 14 novembre, l’équipe de La Guerche a commencé à confectionner 200 000 peluches. fabriqué en France. Leur spécialité : ce sont des peluches “premium”, “de meilleure qualité et vendues plus chères : 49,90 euros, contre 34,90 euros pour un modèle fabriqué en Chine”, détaille le quotidien.

Lire Aussi :  l'Etat a proposé 200 000 euros d'indemnisation à la famille

“Relever le défi”

Pour créer cette mascotte, “il a fallu beaucoup se battre et investir. Nous avons fait une grosse transformation”, a assuré le patron de Doudou & Compagnie Ouest de la France. L’investissement est important ce qui explique la faible production française par rapport aux coûts de production en Asie. “C’est impossible de faire la queue”, a déclaré l’entrepreneur, soulignant que cette production nécessiterait à elle seule le recrutement d’une quarantaine de personnes et l’extension du site.

Le prix et le sous-dimensionnement de l’entreprise française, en fait, la principale raison qui s’est présentée pour justifier le choix de produire 80% de « Phryges » en Chine. Mais pour Yves Jégo, ancien secrétaire d’Etat et fondateur du label Origine France Garantie, “on peut faire quelque chose de plus simple, moins cher”. “Et les gens qui veulent acheter des peluches, ils ne sont pas là pour deux ou trois euros, surtout s’ils savent que c’est fabriqué en France », a-t-il assuré sur RMC, appelant l’entreprise française « prête à relever le défi » à aller de l’avant. Yves Jégo veut en croire : « Ce match est une occasion symbolique de montrer que nous pouvons reconquérir la souveraineté de notre industrie. »

Lire Aussi :  Évolution de la situation sanitaire par région en France ce jeudi 27 octobre 2022


Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button