Marleix demande que le gouvernement «tienne informée» l’Assemblée, Borne transmet un message

Alors que les députés débattaient mardi soir de la loi de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), l’actualité internationale de la nuit a conduit à la suspension de la séance.

La nouvelle a fait un choc aux élus mardi sur le banc de l’Hémicycle. Alors que les députés débattent depuis lundi de la loi de programmation du ministère de l’Intérieur (Lopmi), l’information sur l’explosion qui a fait deux morts dans l’est de la Pologne – qui pourrait provenir d’un missile russe – a posé problème dans le débat parlementaire. Dans ce contexte, le patron des députés LR Olivier Marleix s’est exprimé en début de soirée. “En ce qui concerne la région, les pays membres de l’Union européenne, membres de l’OTAN, je crois qu’il sera évidemment tout à fait souhaitable que le gouvernement, le plus tôt possible, tienne l’Assemblée informée des informations nationales dont il dispose. cette crise en cours», a-t-il exhorté devant les représentants nationaux.

Lire Aussi :  Panorama des violences en France métropolitaine : enquête Genese

La demande a été suivie d’une brève suspension de séance – le temps nécessaire à la vice-présidente de l’Assemblée nationale Valérie Rabault pour rencontrer la présidente du Palais Bourbon Yaël Braun-Pivet. Les élus des Yvelines devraient prendre contact, selon les élus des Nupes, avec le Premier ministre. Dans la foulée, le gouvernement, initialement représenté sur le banc par la secrétaire d’Etat chargée de la Citoyenneté, a répondu à l’interpellation du représentant LR par un message d’Elisabeth Borne. “Le gouvernement suit de très près la situation sur le terrain avec nos alliés polonais, notamment pour évaluer la situation. En tout cas, la Pologne peut compter sur la solidarité française», lit Sonia Backès, smartphone en main. Des membres du gouvernement ont également prévenu que l’exécutif reviendrait à la Chambre basse dès qu’il donnerait plus de précisions. Permettant ainsi au débat parlementaire autour de « Lopmi » de se poursuivre.

Lire Aussi :  Prévision de croissance à 3% en 2023 après 1,25% en 2022

« Quand Olivier Marleix a demandé une explication, une inquiétude latente est montée dans l’Hémicycle. Mais on est vite revenu sur le texte. (Lopmi)”, a informé un député de droite à Figaro. “Nous voulions évoquer le sujet en début de séance… Tout le monde a été attentif et a accepté notre demande. Depuis, nous avons repris le débat mais nous avons vu qu’il y avait une discussion parallèle entre collègues sur le sujet”, a ajouté un collègue des Républicains. Dans un communiqué, la chef de file adjointe de LFI, Mathilde Panot, a également demandé que «représentant national (Est) informés dans les meilleurs délais de l’évolution de la situation et des informations dont dispose le gouvernement.De son côté, Emmanuel Macron, à Bali, en Indonésie pour le G20, a déclaré “contacter les autorités polonaises”, selon l’Élysée mardi soir. Président de la République “Explorez la possibilité d’une discussion bientôt (Mercredi) matin au niveau de la direction” à “analyse de risque” et pour prévenir l’escalade des conflits“.

Lire Aussi :  Gisèle Halimi au Panthéon ? Soixante-seize parlementaires interpellent Emmanuel Macron

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button