«L’économie polonaise: plus de productivité, plus de prospérité durable»

Depuis 30 ans, l’économie polonaise a maintenu un rythme soutenu avec une croissance de 4 à 5 % par an en moyenne. Le Covid-19 a mis fin à cet élan, mais seulement en 2020, après quoi la Pologne a retrouvé la voie d’un développement rapide.

Ces progrès se traduisent par l’apparence des villes et villages polonais, les équipements des ménages, les compétences des employés, la qualité des emplois et les revenus du travail, qui représentent plus de 80 % de ceux de l’UE.

Depuis plus de deux décennies, l’augmentation des salaires réels a été inférieure à l’augmentation de la productivité du travail, ce qui a donné aux gouvernements successifs une marge de manœuvre plus généreuse en matière de politique sociale et de redistribution, de sorte que les inégalités sont économiques, tout à fait naturelles dans l’économie de marché . , n’entraînent pas de grèves et de manifestations. Depuis 2016, la croissance économique est devenue plus inclusive sans compromettre le dynamisme du système.

L’agression militaire russe contre l’Ukraine s’est produite à un moment où le gouvernement polonais venait de lancer des actions et des incitations pour stimuler des augmentations encore plus importantes de la productivité – des produits et services plus avancés créés par des entreprises opérant en Pologne. C’est en effet le seul moyen d’assurer une prospérité durable.

“L’augmentation des prix de l’énergie se traduit par une augmentation significative des prix de presque tous les autres biens. Le gouvernement polonais atténue ce coup porté au pouvoir d’achat grâce à des mesures de protection anti-inflationnistes.”

On sait maintenant que la modernisation technologique de l’économie polonaise se fera dans des conditions de tarifs énergétiques élevés. Heureusement, cette hausse des prix sera freinée grâce à l’accélération des investissements dans les énergies renouvelables – d’énormes éoliennes offshore se construisent en mer Baltique, et des cellules solaires sont massivement apparues sur les toits des maisons polonaises.

Lire Aussi :  « 17.7 % de hausse pour les conserves de légumes. Les augmentations de prix annoncées par Leclerc ». L’édito de Charles SANNAT

Pour des raisons naturelles, il est impossible d’approvisionner le pays en énergie propre, stable et suffisamment abondante sans le nucléaire. Il ne peut s’agir que d’un investissement public, et les autorités gouvernementales viennent de terminer les préparatifs d’un accord pour la construction d’une centrale nucléaire, qui devrait être finalisé dans les prochains mois. La mise en œuvre de cet investissement stimulera le développement de nombreuses entreprises polonaises, qui deviendront sous-traitants et fournisseurs de nombreux biens et services indispensables à un projet aussi complexe.

La flambée des prix de l’énergie se traduit par une augmentation significative des prix de presque tous les autres biens. Le gouvernement polonais atténue ce coup porté au pouvoir d’achat par des mesures de bouclier anti-inflationniste, notamment en ramenant à zéro le taux de TVA sur les denrées alimentaires. En situation de crise, le gouvernement polonais veut et sait intervenir correctement !

Parallèlement aux investissements publics, des investissements privés sont en cours pour préparer le pays à la transition de son parc automobile vers l’électrique. La plus grande usine européenne de séparateurs de batteries lithium-ion pour voitures électriques est établie dans le sud de la Pologne. Des voitures électriques seront également produites dans le bassin industriel de Haute-Silésie. En conséquence, des emplois appropriés seront proposés aux étudiants des universités polonaises de technologie, recrutés parmi les meilleurs étudiants de l’étude Pise de l’OCDE dans les matières STEM des écoles secondaires polonaises.

Le programme d’investissement public substantiel – et bien choisi – crée un cadre pour le développement des entreprises polonaises et la création d’emplois stables avec des salaires en hausse

L’agression de la Russie en Ukraine oblige la Pologne à augmenter considérablement son plafond de dépenses militaires – jusqu’à 4 % de son PIB dans un proche avenir. Les plans du gouvernement prévoient que ces dépenses seront orientées de manière à augmenter le niveau technologique des entreprises polonaises pour les rendre égales aux partenaires et collaborateurs des fournisseurs d’équipements militaires. Certes, les drones polonais auront dans un premier temps un autre but, mais un jour ils ne seront sûrement utilisés qu’à des fins pacifiques.

Lire Aussi :  Leroy Merlin propose ce panneau solaire en exclusivité web à un prix fracassé

Dans l’économie de marché, les gouvernements sont principalement responsables de la qualité des infrastructures, y compris les infrastructures de transport. Après avoir établi un réseau d’autoroutes est-ouest, la Pologne est en train de le compléter par une autoroute Via Baltica qui raccourcira et facilitera les déplacements et les transports sur une vaste zone allant de l’Estonie à la Slovénie.

Lire Aussi :  voici les lignes de la version de série !

L’accroissement de la richesse des Polonais trouve sa confirmation dans la multiplication par plus de cinq du nombre des passagers aériens. En 2018, les compagnies aériennes ont transporté plus de 45 millions de passagers à destination et en provenance de la Pologne, et ce nombre devrait passer à 80 millions d’ici 2030. Étant donné que les aéroports polonais existants ne pourront pas accueillir un tel afflux, le gouvernement a décidé de construire, qui un projet phare pour le Central Communication Port (CPK), un nouvel aéroport majeur capable d’accueillir jusqu’à 30 millions de passagers, où se croiseront les principales liaisons routières et ferroviaires du pays. La construction du CPK est également un puissant stimulant pour les entreprises locales et les investisseurs étrangers, puisque la mise en œuvre implique des contrats de travaux, de produits et de services d’une valeur totale de 19,5 milliards d’euros à l’horizon 2034.

Le programme d’investissement public substantiel et bien choisi crée un cadre pour le développement des entreprises polonaises et pour la création d’emplois stables avec des salaires en hausse. Les entrepreneurs polonais comprennent les intentions du gouvernement et complètent ses actions par leur créativité, leur ambition et leur persévérance. Cette complémentarité est de bon augure pour le développement de l’économie polonaise.

Aleksander Surdej est professeur et ambassadeur de Pologne auprès de l’OCDE.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button