Le top des matches des Bleus en Coupe du monde (du 66e au 46e)

66. : France – Danemark 0-0

2018 – Premier tour

Quatre ans plus tard On se plaint toujours sincèrement des Français qui ont fait l’aller-retour Paris-Moscou pour assister au troisième match de poule des Bleus. Ennuyeux 0-0 possible. Les Bleus, qui s’étaient déjà qualifiés après avoir battu l’Australie (2-1) et le Pérou (1-0), se sont retournés. A l’exception de Nabil Fekir, venu en cours de match et inscrit deux buts, rien. Non. Les Danois ne ressentaient pas cela non plus. Bouillie immangeable à l’arrivée. Heureusement, il y aura une suite…

65. : France – Equateur 0-0

2014 – Premier tour

Sans France – Danemark, France – Equateur 2014 aurait fermé haut la main le classement. Mais voilà, quatre ans avant la purge de Moscou, les Bleus s’en étaient un peu mieux tirés. Dans les 40 minutes de supériorité en nombre, les Bleus n’ont pas eu d’étincelle. Ils étaient déjà qualifiés. Mais ce n’est pas la raison.

Didier Deschamps pendant Equateur-France

Crédit : AFP

64. : France – Chili 0-1

1930 – Premier tour

La première Coupe du monde des Bleus s’est condensée en un interminable voyage outre-Atlantique. Sur Terre, c’était beaucoup plus court. Trois matchs et les Blues sont rentrés chez eux. Les coéquipiers d’Alexandre Villaplane, relégués après seulement deux matchs, ont fini par s’incliner contre le Chili en trois quarts dans un stade vide. Tourner…

63. : France – Uruguay 1-2

1966 – Premier tour

Un match nul ouvre le premier tour contre le Mexique, puis une défaite vient aggraver les choses : la Coupe du monde 1966 démarre mal pour les Bleus. Et pourtant, contrairement au début, le Tricolore ne réagit pas cette fois. Le penalty de De Bourgoing les a menés au quart d’heure et ils ont perdu 2-1 avant de défier… l’Angleterre à Wembley. Une tâche impossible.

Pogba, Ramos, Firmino… : voici les onze absents de la Coupe du monde

62. : France – Yougoslavie 2-3

1958 – Premier tour

La Yougoslavie sera la première bête noire des Bleus. Quatre ans après la première défaite de la Suisse, la France récidive en Suède. Le Tricolore a ouvert le score grâce à l’inévitable Just Fontaine, est revenu à 2-2 grâce à lui, et… a fini par perdre après un contre fatal et une hésitation coupable de la défense bleue. Une défaite sans conséquence au final.

61. : France – Hongrie 3-0

1986 – Premier tour

Les Bleus de Platini doivent encore se qualifier avant de retrouver les Hongrois de Leon. Troisième partie de billard. Ah les vaincus. Ce ne sera pas la France. Les joueurs autoritaires d’Henri Michel ont battu les Hongrois 3-0. Stopyra, Tigana et Rocheteau sont des buteurs tricolores.

60. : France – Uruguay 0-0

2010 – Premier tour

Le début de la fin. Mais nous ne le savions pas encore. Les Domenech Blues débutent leur campagne de Coupe du monde face à leur adversaire le plus compliqué sur le papier. C’est pourtant contre les Uruguayens que le Tricolore a inscrit son seul point en Coupe du monde. A part ça, que retenez-vous de cette soirée dans le cadre majestueux de Cape Town ? Une demi-chance pour Govou en début de match et Gourcuff, habituellement snobé par son partenaire. Oublier.

Govou contre l’Uruguay

Crédit : AFP

59. : France – Mexique 1-1

1966 – Premier tour

Huit ans après le premier grand coup d’armes du football français, les Bleus sont de retour sur la scène planétaire. Mais l’Angleterre n’est pas la Suède et à Wembley, le premier match des Canadiens s’est soldé par un match nul. Une sacrée occasion manquée alors que l’Uruguay, double champion du monde et futur roi d’Angleterre, fait les honneurs le lendemain. Les Bleus se cherchent, les Mexicains en profitent pour ouvrir le score. L’augmentation égalise. Mais à la fin de la journée, ce n’est pas assez.

58. : France – Suisse 0-0

2006 – Premier tour

Merci pour le post. Merci Bartez. Si la France a pris un point contre la Suisse et commencé avec un bilan acceptable, c’est tout à son honneur. Après une mise en place décevante, Blues of ZZ n’est plus là. Berlin semble bien loin de Stuttgart cet après-midi-là. Et nombreux sont ceux qui ne croient pas ce que Raymond Domenech répète depuis sa prise de fonction. A savoir, il a donné un meeting le 9 juillet à Berlin.

57. : France – Yougoslavie 0-1

1954 – Premier tour

Un format étrange où deux matches se jouent par groupes de quatre. Et donc il y a peu ou pas de place pour l’erreur. Mais dès leur première sortie, les Bleus ont trébuché sur le tapis. La Yougoslavie était pourtant tolérable, mais cette équipe de France est trop instable pour espérer grand-chose. Il avait désespérément besoin de fraîcheur athlétique et a cédé après un but du frère de Bora, Miloš Milutinović.

Pogba, Ramos, Firmino… : voici les onze absents de la Coupe du monde

56. : France – Danemark 2-1

1998 – Premier tour

Trois matches, trois victoires. Pour la première fois de son histoire, la France apparaîtra en force dans la phase de poules de la Coupe du monde. Malgré la nomination d’Aimé Jacquet de l’équipe A’ et une attaque provoquée par la suspension de Bernard Lama, les Bleus ont été mandatés sous le soleil lyonnais face aux frères Laudrup et au Danemark de Peter Schmeichel (2-1).

55. : France – Hongrie 3-1

1978 – Premier tour

Entre 1958 et 1978, vingt ans. Tous ensemble. Entre les deux Coupes du monde, l’équipe de France n’a pas obtenu de victoire sur la grande scène. Le tunnel dont la France est sortie le 10 juin 1978 avec une victoire sur la Hongrie (3-1). Succès pour le beurre car les Français étaient déjà à terre. Mais un succès remarquable car ils ont joué dans une chemise à rayures blanches et vertes. Pourquoi ? Car le manager des Bleus avait pris le maillot blanc… qui appartenait aussi aux Hongrois. Pour la petite histoire, la France a remporté le club de pêche avec une tunique Kimberley.

54. : France – Mexique 3-2

1954 – Premier tour

Il fait beau à Genève ce jour-là. Voici un point positif. Par ailleurs, pas grand-chose à retenir. La victoire des Bleus ne sert à rien, puisque le deuxième match du groupe entre le Brésil et la Yougoslavie s’est soldé par un match nul (0-0) qui convenait aux deux équipes. Les Blues ont commencé avec une avance de 2-0, mais ont ensuite été récupérés, et finalement Raymond Kopa a donné la victoire à son équipe à la 88e minute. Cependant, le meneur de jeu n’évite pas les critiques. L’année 1958 semble encore loin à cette époque.

53. : France – Australie 2-1

2018 – Premier tour

En attendant de les retrouver le 22 novembre, encore ouverts, les Bleus peuvent compter sur de bons souvenirs de 2018. Ok, la victoire était de loin. Et il n’y a rien à dire à ce sujet. Les bleus n’étaient pas bons, ils s’en sont tirés après l’arrivée de Giroud et le csc de Behich. Les joueurs de Didier Deschamps étaient loin du Graal à cette époque. Mais au moins la machine était démarrée.

Joy Pogba France, Australie

Crédit : Getty Images

52. : France – Pologne 2-3

1982 – Troisième place

Se réveiller après le cauchemar de Séville ne pouvait pas être plus difficile. A Alicante, deux formations aux mentalités complètement opposées se rencontrent. Les Bleus sans Platini, Tigana et Giresse affronteront la Pologne de Boniek au départ. L’ouverture du score de René Girardi n’était qu’une bagarre tricolore avant que Szarmach, Majewski et Kupewicz n’imposent la décision à la Pologne. Le resserrement de l’écart de Couriol n’y change rien, les Bleus terminent quatrièmes et de mauvaise humeur.

51. : France – Uruguay 0-0

2002 – Premier tour

Ce match visait à redynamiser l’équipe de France après son premier revers face au Sénégal. Mais encore une fois, rien ne s’est passé en Corée du Sud : sans Zinédine Zidane, blessé, les Bleus ont été trop prompts à priver Thierry Henry, carrément exclu pour un tacle incontrôlable. David Trezeguet rate le but à la limite du hors-jeu, le coup franc d’Emmanuel Petit heurte le poteau. Absolument, quand il ne veut pas…

50. : France – Angleterre 0-2

1966 – Premier tour

regrets. Après un début de Coupe du monde en demi-teinte, les Bleus ont réussi leur meilleur match face aux Anglais. Mais la marche est trop haute, surtout avec le Tricolore qui joue contre le vent. But hors-jeu de Hunt. Butcher’s part signé Nobbie Styles, blessant Robert Herbin et Jacky Simon. Stanley Rous, le patron anglais de la FIFA, attribue cela à la myopie du joueur.

49. : France – Canada 1-0

1986 – Premier tour

Ce match restera à jamais comme celui qui aurait pu sacrer Jean-Pierre Papin meilleur buteur de la Coupe du monde 1986 (ou pas loin). Cette première rencontre pour les Bleus aurait dû être abandonnée avant la 79e minute. Mais pour ce faire, JPP aurait dû compléter l’une des six énormes chances qui se présentaient à lui ce jour-là. Jamais auparavant, jamais depuis, un attaquant français n’avait autant récolté lors d’une Coupe du monde.

Papin va (enfin) livrer pour les Bleus face au Canada

Crédit : Getty Images

48. : France – Argentine 0-1

1930 – Premier tour

L’un des matches les plus étranges des Bleus en Coupe du monde. Parce que conçu en huit minutes. Et puis ça s’est terminé quand même quand on a demandé aux joueurs de retourner sur le gazon. Certains avaient déjà douché la France perdue 1-0 malgré un jeu réussi de Thépot, blessé contre le Mexique et prêt à défier l’Argentine. L’Albiceleste joue fort et les Bleus ont écopé d’un coup franc vite joué et d’un but de Monti (81.). Seule consolation : le public uruguayen s’était emparé de la cause des Bleus. Même que…

47. : France – Corée du Sud 1-1

2006 – Premier tour

Après le premier match nul (et vierge) face à la Suisse, les Bleus débutent parfaitement la rencontre en poule. Henry marque le quatrième de ses six buts en Coupe du monde. Une victoire placerait les Blues dans une position de qualification confortable, tout sauf une victoire compliquerait leur tâche. C’est la pire chose qui puisse arriver avec l’égalisation de Park Ji-sung à dix minutes du terme. Les pleurs et la colère de Gallas révèlent la déception et l’inquiétude tricolore. Surtout averti, Zidane est suspendu pour le match crucial contre le Togo…

46. : France – Italie 1-3

1938 – Demi-finale

Champion du monde en titre contre hôte de la Coupe du monde. Sur le papier, c’est séduisant. Sur le papier, c’est aussi le premier quart de finale planétaire pour les Bleus. Le Tricolore aurait pu mieux commencer que d’encaisser le premier but. Mais au moins Heisserer répond à Colass et les scores sont à égalité à la pause. Malheureusement, le doublé de Piola bat les Français au stade Yves-du-Manoir.

Suite du classement samedi…

Coupe du monde

Quatre ans après la confusion, Rabiot prévient : “Non, ce n’est pas de la vengeance”

IL Y A 5 HEURES

Coupe du monde

France – Australie : à quelle heure et sur quelles chaînes peut-on regarder le match en direct ?

il y a 17 HEURES

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button