Français à Barcelone mais soignés en France

La santé peine encore à partir à l’étranger pour la France. Même s’ils vivent à Barcelone ou en Catalogne, beaucoup traversent encore la frontière pour se faire soigner. Une question de comportement, de langage ou de croyance. mauvais?

Photo: Clémentine Laurent

Il n’y a rien de plus sacré que la santé. Et les expatriés français ne ménageront aucun moyen pour le protéger. Quitte à retourner en France pour se faire soigner. Alors dans une région comme la Catalogne, proche de la frontière, les chances sont trop bonnes. “Parmi mes clients, j’ai des Français vivant en Espagne”, a annoncé Jean-Paul Ortiz, médecin spécialiste au Médipôle Saint-Roch, près de Perpignan.

Et il ne sera pas contredit. Clémence, 26 ans, vit à Barcelone depuis trois ans. Pierre-Jean, 39 ans, habite le chef-lieu depuis treize ans. Et tous deux ont avoué qu’ils n’hésiteraient pas à rentrer en France lorsqu’ils auraient des problèmes de santé. “Pour les grosses blessures et quand on est en état de vulnérabilité, on se sent quand même plus à l’aise chez soi”explique Pierre-Jean.

Lire Aussi :  Comment va fonctionner le revenu minimum des chauffeurs ?

Aussi pour les problèmes de communication. “Je peux soigner à Barcelone, ​​​​​​mais je ne me sens pas assez bien en espagnol. Parler français est convaincant,” ajouter celui qui souffre d’une maladie intestinale chronique. Alors pour son traitement, la jeune femme a préféré retourner dans sa ville natale, Grenoble.

Le suivi médical français est toujours là

Et en fait, il n’est pas le seul. “Il y en a qui consultent pour avoir un avis sur la prescription qu’ils ont en Espagne. Au contraire, il s’agit de médecine spéciale et privée”, commentaires d’un médecin du nord de la Catalogne. Ils iront alors se renseigner ailleurs, pour confirmer. Mais aussi, parfois, par habitude. Car oui, ils sont parfois bien ancrés.

Lire Aussi :  Chiens de berger : Trois races à (re)découvrir

« Certains continuent même à fréquenter des médecins en France. Soit parce qu’ils savent qu’ils ne resteront en Espagne qu’un ou deux ans. Soit parce que le tarif de la consultation est de 25 € ou 30 €, dérisoire par rapport au prix de la médecine privée en Espagne. » Ainsi sur la Costa Brava, dans des villes proches de la France comme Roses ou Figueres, les Français ont été suivis médicalement au Boulou, et à Perpignan pour les spécialistes.

Opération de chirurgie de médecine de santé hospitalière Photo Hospital Clinic de Barcelona 2

“Question de sentiment”, dirait Pierre-Jean. Ceux qui vivent à Barcelone ne recherchent que des soins personnels en Espagne. Mais il fait davantage confiance au système médical français, et notamment au CHU. L’affaire n’est pas isolée et vient du passé.

La santé de l’Espagne est (à droite) à l’envers ?

“Il y a encore un imaginaire de la médecine qui est plus efficace en France qu’en Espagne. C’était vrai il y a 30 ans, mais maintenant, et surtout à Barcelone, ​​​​​​​​​​​​​​​​​ ​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​a répondu le spécialiste français Médipôle.

Lire Aussi :  les jours de RT France sont désormais comptés

Claire, une française installée dans la capitale de la Catalogne, ne peut que confirmer. Ceux qui ont deux cancers de la peau sont troublés par l’incrédulité des Français envers la santé de l’Espagne. Les ingrédients sont plus récents en Espagne. Les infirmières ont moins de patients à soigner. Tout est plus informatisé aussi, ce qui évite les soucis de paperasse. Vraiment, la différence est énorme. Le système français était certes en avance à une époque, mais largement dépassé ! »

Il est vrai que la Catalogne ne doit pas avoir honte face à ses voisins. Ses innovations médicales sont nombreuses. Mais s’il y a une chose qui a du mal à changer chez les Français, c’est leur comportement. Elle peut y arriver. Pas à pas.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button