Economie solidaire. La “Gonette”, la monnaie locale lyonnaise fête ses sept ans d’existence

Elle s’appelle “la Gonette”. C’est une monnaie locale puisqu’on la retrouve dans plus de 80 villes de France. Tous différents, mais tous pareils. Basé sur l’économie locale, circulaire et solidaire. Adossés à l’euro, ils sont censés donner du sens aux échanges monétaires. Comment ça marche? Explication, à Lyon.

Une baguette, une gonette. Une entrée au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon, six gonets. Une séance de kiné, seize gonettes. Plus de 400 professionnels acceptent cette monnaie locale dans la métropole lyonnaise. Et cela dure depuis sept ans. Sept ans de pratiques équitables. Sept ans avec un modèle économique vertueux. Le gonet est une monnaie « locale et citoyenne » selon ses concepteurs.

Lire Aussi :  Twitter va débuter les licenciements de l'ère Elon Musk ce vendredi

La gonette, comme dans près de 80 villes de France, est une monnaie soutenue par l’euro. Son principe réside dans la circulation locale des échanges monétaires. Pas de placement bancaire, la monnaie circule sur un territoire donné auprès de commerçants agréés reconnus comme “acteurs de l’économie locale, sociale et solidaire”. Lorsqu’un euro revient sur les marchés financiers après quatre échanges, la pièce reste en circulation. Il circulerait 3 fois plus vite que l’euro.

Les billets ressemblent à des billets en euros avec des coupures de 1, 2, 5, 10, 20 ou 49. Les billets sont considérés comme authentiques. A Lyon, ponts et personnages célèbres sont représentés. Ces dernières années, la monnaie est également devenue virtuelle. 2/3 des paiements se font désormais par voie numérique.

Lire Aussi :  « Cette décision de la Fed est un très très gros rendez-vous pour la Bourse », Chat

La loi relative à l’économie sociale et solidaire a posé les principes :pPour obtenir de la monnaie locale, les particuliers, comme les professionnels, doivent adhérer à une association qui transporte la monnaie locale. Les cotisations permettent au projet de se développer : recruter des salariés, améliorer les outils de gestion de l’association“.

Dans l’agglomération lyonnaise, près de 400 professionnels (commerçants, artisans, musées, cinémas) acceptent le paiement de leurs prestations en gonette. Sept ans après le lancement de la monnaie locale lyonnaise, ils seraient plus de 1 700 membres, correspondant à 500 000 euros en circulation.

Lire Aussi :  L’Autorité des marchés financiers donne son feu vert au projet de renationalisation

Le but est de rétablir du lien social, mais aussi d’enseigner. En maintenant cette monnaie sur un territoire, une banque joue la « carte éthique » en versant la même somme dans un fonds de garantie pour un projet écologique, social et/ou culturel.

Pour son anniversaire, l’association propose un rendez-vous “célébration économique solidaire” le vendredi 20 novembre 2022 à Lyon.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button