Des salariés de Place du Marché (ex-Toupargel) inquiets pour l’avenir de…

L’entreprise de livraison de produits alimentaires à domicile Place du Marché (ex-Toupargel), en redressement judiciaire depuis fin novembre, n’a pas de candidat à la reprise et la CGT a déclaré jeudi craindre pour l’avenir de l’entreprise, qui emploie 1.600 personnes.

Selon le syndicat, les salariés ont été informés que l’unique candidat à la reprise de la Place du Marché s’était désisté. Il s’agissait de Tazita, une enseigne de distribution implantée en région Rhône-Alpes.

“Cette annonce pousse la société Place du Marché vers la liquidation judiciaire”, a déclaré la CGT dans un communiqué. “Près de 1.600 salariés viendront gonfler les statistiques de Pôle emploi l’an prochain”, craint le syndicat.

Lire Aussi :  Négociations et hausses de prix dans la grande distribution. Une proposition de loi fait débat !

Le tribunal de commerce de Lyon, qui avait placé la société de Civrieux-d’Azergues (Rhône) en redressement judiciaire le 29 novembre, examinera sa situation lors d’une audience prévue le 11 janvier. En l’absence de candidat à la reprise, il pourrait effectivement ordonner la liquidation de la société.

Interrogée par l’AFP, la direction de la Place du Marché n’a pas souhaité faire de commentaire.

Une source proche du dossier entend pour sa part être positive car “malgré la date limite de remise des offres” pour la reprise, “tout n’est pas encore fini”, a-t-elle assuré. Si des candidats sérieux se présentent, une reprise pourrait encore être possible, selon cette source.

Lire Aussi :  Binance, les doutes commencent à poindre.

L’entreprise avait été rebaptisée Place du Marché début 2021, suite à son rachat en janvier 2020 par les frères Léo et Patrick Bahadourian, co-fondateurs et actionnaires de l’enseigne Grand Frais, déjà dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire.

Mais le groupe, qui vend depuis le rachat des surgelés, de l’épicerie et des produits frais, a dû faire face à “des éléments extérieurs imprévisibles et incontrôlables” comme la crise sanitaire puis la vague d’inflation, a-t-elle plaidé fin octobre, en demandant qu’il être placé dans un étui de protection.

Lire Aussi :  Victime d'une erreur d'EDF, un boulanger reçoit une note d'électricité de 109.000 euros

La direction espérait “trouver des solutions telles que l’accompagnement d’un partenaire à forte notoriété qui pourrait permettre à Place du Marché de trouver l’équilibre nécessaire à sa rentabilité”.

Sa “société sœur”, Eismann, qui fait partie de la même holding, Agihold, et qui compte 200 salariés, avait à cette occasion demandé à être mise en redressement judiciaire car elle était “en redressement judiciaire”.

Le groupe, qui comprend également la filiale logistique Touparlog, a réalisé un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros au cours de son exercice 2021-22 décalé, clos en mars.

cda-cdc/jbo/er

GROUPE TOUPARGEL

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button