Analyse : Les Israéliens Réagissent Aux Informations Faisant État De Journalistes Harcelés Au Qatar

Les trois quarts des Saoudiens ont une opinion négative d’Israël.

Les journalistes israéliens présents à la Coupe du monde 2022 ont été harcelés au Qatar par des foules de supporters des pays arabes, mais le public israélien ne comprend pas la réalité : pas les nombreuses personnes dans le monde arabe qui ne nous aiment pas, mais le nombre remarquable de ceux qui aime nous.

Une vidéo des rues de Doha a révélé le comportement prévisible des Israéliens de droite et de gauche. La droite a trouvé sa justification dans la haine éternelle des non-juifs pour les juifs, qui sert commodément de preuve de la futilité du compromis avec les Palestiniens. Et la gauche se délecte aussi de sa justification, tant l’hostilité dans les rues a vaillamment démontré l’intérêt de résoudre le conflit israélo-palestinien pour apaiser les passions.

Lire Aussi :  L'Expression: Internationale - La Tunisie appelle la communauté internationale à protéger le peuple palestinien

Pendant tout ce temps, les deux parties sont passées à côté de nouvelles importantes : Israël a fait des gains retentissants dans l’opinion publique du Golfe. Ce n’est pas l’histoire de ceux qui nous haïssent dans le monde arabe. C’est l’histoire de ceux qui disent nous aimer.

C’est le résultat le plus important du dernier sondage sur la popularité d’Israël parmi les citoyens des États arabes du golfe Persique. L’enquête a été menée par KEEVOON Global Research de Mitchell Barak, financée par Konrad Adenauer Stiftung, et diffusée exclusivement sur la chaîne anglaise i24NEWS sur Middle East Now.

Dans ce sondage, Barak et KEVUN ont demandé aux citoyens d’un certain nombre de pays du Golfe s’ils avaient une opinion positive d’Israël. Des résultats, des réalisations ? En Arabie Saoudite, 21% sont pour contre 75% contre. A Bahreïn, 20% sont pour et 72% sont contre. Au Qatar même, environ 46% des citoyens ont une attitude positive envers Israël. Aux Émirats arabes unis, la cote d’approbation d’Israël a atteint la majorité – 52% des citoyens.

Lire Aussi :  l’absence troublante d’un consensus international

Les chiffres des Émirats arabes unis et ce résultat particulier du Qatar sont des valeurs aberrantes dans le monde arabe. Mais même les résultats en Arabie saoudite et à Bahreïn rendent Israël fier. Oui, les trois quarts des Saoudiens ont une opinion négative d’Israël. Mais cela signifie que 21% ont encore une opinion positive.

De plus, lorsqu’un sociologue leur a demandé de commenter cette question, plus de cinq millions de citoyens saoudiens donnent à Israël une évaluation positive. Cent ans de conflits, une demi-douzaine de guerres, des centaines d’attentats terroristes, des milliers de missiles, trop de morts. Des décennies d’un rideau de fer et de relations, jusqu’à récemment soutenus par des médias d’État faisant la promotion de l’hostilité. Et un cinquième de la population, du moins dans la majeure partie du monde arabe, dit oui à Israël.

Lire Aussi :  Macron prépare son avenir "à l'international", mais pas celui de la France

Ceci est incroyable. L’histoire de cette enquête, et d’une étude similaire de Mitchell Barak et KEEVOON, est une énorme réussite pour Brand Israel qui témoigne du potentiel de la position d’Israël au Moyen-Orient. Dans les États du Golfe et d’autres pays arabes, il existe une masse critique de personnes qui favorisent Israël et veulent travailler avec lui. Cinq millions de citoyens saoudiens, soit l’équivalent de la moitié de la population d’Israël, donnent à Israël une image de marque.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button