Affaire Daval : “Il devait venir me voir en cachette”… Les propos troublants de la mère de Jonathann vis-à-vis d’Alexia

c’est important
Dans un livre qui sort ce jeudi 17 novembre, la mère de Jonathann Daval raconte ce que c’est que d’être une mère “criminelle” et fait ressortir le côté plus doux de sa belle-fille, la personnalité d’Alexia.

Après “Alexia, notre fille” écrit par les parents d’Alexia Daval fin 2021, c’est au tour de la mère de Jonathann Daval, Martine Henry, de s’exprimer dans le livre. Lors de l’entretien accordé à JDDCette assistante maternelle exprime toujours son soutien à son fils malgré le meurtre qu’il a commis.

Pour rappel, Alexia a été tuée par son compagnon Jonathann Daval dans la nuit du 28 au 29 octobre 2017. Un meurtre que le jeune homme avouera quelques mois plus tard, alors qu’il est resté très proche des parents d’Alexia en se faisant passer pour du deuil. carogue Bien qu’il ait été condamné à 25 ans de prison à l’issue de son procès, sa mère ne l’a jamais quitté.

Lire Aussi :  En France, Uber condamné à payer au moins 17 millions d'euros à 139 chauffeurs de VTC

Son fils, son combat

“Quoi qu’il fasse, je serai toujours là”, a-t-il plaidé auprès du journal. Et si cette mère de famille de 66 ans choisit d’écrire un livre sur son fils, c’est pour le soutenir et “montrer que la réalité est toujours plus compliquée”. Pour lui, “Jonathann n’est pas un monstre, même si ce qu’il fait est monstrueux”.

Martine Henry évoque également la manière dont elle a vécu le meurtre de son fils, s’interrogeant sur son rôle de mère : “Qu’est-ce que j’ai fait ? Qu’est-ce que j’ai raté ? Jonathann était un enfant calme et solitaire. […] Nous ne le saurons jamais, je suppose.”

[EXCLUSIF] Depuis que Jonathann Daval a tué sa femme, Alexia en octobre 2017, sa mère, Martine Henry a peu parlé. Deux ans plus tard, il s’est déclaré dans un livre à paraître jeudi. Elle parle de ce que c’est que d’être une “mère de criminels”.

\u27a1\ufe0f https://t.co/4UGDoGLcuS pic.twitter.com/5EWyAYTdBH

– JDD (@theJDD) 12 novembre 2022

Relation difficile avec sa belle-fille

Bien qu’elle se sente coupable de ne pas avoir réussi à empêcher le crime de son fils, la mère de Jonathann revient sur sa relation tendue avec son beau-fils. À la fin de l’interview, il a révélé qu’Alexia “n’est pas parfaite étant les parents dépeints. Pour elle, nous ne sommes pas assez bons.”

Lire Aussi :  En Bretagne, une météo fortement perturbée par l’ex-ouragan Martin

Pour ceux qui disaient qu’il était prêt à “dire la vérité”, voici l’information qui a été délivrée : “Il a interdit à Jonathann de venir vers moi, il a dû venir en cachette”. Toujours ce dimanche dans l’émission “Sept à deux” sur TF1, la mère de Jonathan a rappelé les réserves qu’elle avait vis-à-vis de sa belle-fille. “Je ne suis pas censée savoir quoi que ce soit sur leur vie”, insiste-t-elle, insistant sur le fait que c’est la volonté d’Alexia. Cependant, le fils peut parfois rester “jusqu’à minuit” avec sa mère avant de rentrer chez lui pour retrouver sa femme. “J’attends de dormir”, expliqua-t-il alors à sa mère sans rien dire d’autre.

“Je suis censé ne rien savoir de leur vie.”

3/5 – Martine Henry parle de sa relation avec Alexia, sa belle-fille. Et il a rejeté le rapport du psychiatre selon lequel il était là #JonathanDaval comme « dominant et manipulateur ». pic.twitter.com/tg9ZpwcDzZ

– Sept à Huit (@7a8) 13 novembre 2022

Une situation délicate, mais que Martine Henry préfère inscrire dans la colonne des JDD a déclaré que le plus important était que son fils et Alexia soient heureux ensemble. “C’est sa peluche, c’est sa fille.”

Lire Aussi :  des défilés dans toute la France samedi contre l'"impunité des agresseurs"



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button