une personne portée disparue, ce que l’on sait

Quoi de neuf?

Il était environ 9 h 15 samedi lorsque les bâtiments se sont effondrés. Travail en cours. Des photographes de “Voix du Nord” ont assisté à l’effondrement du bâtiment. Il parle de “chaos total”.

Toujours selon “la Voix du Nord”, l’un des immeubles présentant des signes de faiblesse, a été évacué dans la nuit, vers 3 heures du matin. A noter l’apparition de fissures dans le mur, des riverains revenus de l’après-midi ont prévenu la police et la Ville. Un avertissement de danger a été obtenu et l’évacuation des occupants du bâtiment a été immédiatement ordonnée.

Violette Spillebout, députée Renaissance du Nord et du conseil municipal de Lille, a précisé à BFM que “c’est un immeuble de deux parties : l’ancienne partie de French Loisirs qui est vide, et une partie de l’enseigne Tape à l’œil en construction Quant à la délégation du ministre du Logement, Olivier Klein, il a confirmé qu'”il n’y a pas d’alerte particulière dans cet immeuble, ce n’est pas un immeuble touché par l’insalubrité”.

Lire Aussi :  Assemblée nationale : la séance de questions au gouvernement suspendue après une interpellation raciste dans l’Hémicycle

Qui a donné l’alerte ?

“Un jeune homme est rentré à 15h00 et il s’est rendu compte que le mur (de l’immeuble) était abattu”, a expliqué la maire de Lille, Martine Aubry. Il a alors prévenu la police municipale et les pompiers, qui ont décidé d’évacuer le bâtiment, estimant “qu’il existe un risque réel”. “Ma seule préoccupation est qu’il n’y ait pas de morts, pas de blessés. Je tremble encore.” Des immeubles voisins ont également été évacués samedi matin “par précaution”.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a également remercié “les étudiants qui ont tiré la sonnette d’alarme hier soir”.

Lire Aussi :  Exploitation des fonds marins : députés et ONG demandent à la France de s'engager pour un moratoire

Le député insoumis de circonscription Adrien Quatennens, en retrait de la vie publique depuis l’ouverture de l’enquête qui le visait pour violences conjugales, a commenté l’incident dans un tweet, saluant “la réactivité de ceux qui ont donné l’alerte, et leur professionnalisme aux municipales”. et services d’urgence ».

Quelle évaluation ? Une personne est portée disparue

Les 60 sapeurs-pompiers déployés étaient, ce samedi après-midi, à la recherche d’un médecin, porté disparu et qui pourrait se trouver sous les décombres, a indiqué le Centre opérationnel de secours incendie (Codis) Nord. Certains responsables politiques ont d’abord indiqué qu’il n’y avait “a priori” aucune victime, avant que les pompiers n’annoncent qu’ils recherchaient ces “victimes potentielles”.

Lire Aussi :  Passe d’armes entre Valérie Pécresse et Clément Beaune sur le financement du passe Navigo

“Nous sommes presque certains que cette personne est dans les décombres”, a déclaré le lieutenant-colonel Stéphane Beauventre, dans un message diffusé par le Codis. “Le téléphone ne répond pas, la voiture est sur le parking. […] et il n’a pas effectué son penalty. “Nous concentrons tous nos efforts […] enlever les débris à la main pour accéder à cette victime”, a-t-il ajouté.

Une autre personne, légèrement blessée, a été extraite des décombres, a indiqué le département des services d’incendie et de secours du Nord.

Deux immeubles adjacents se sont effondrés ce samedi matin, sur la rue commerçante Pierre-Mauroy


Deux immeubles adjacents se sont effondrés ce samedi matin, sur la rue commerçante Pierre-Mauroy

SAMEER AL-DOUMY / AFP

Une enquête ouverte



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button