Une enquête ouverte, plusieurs boutiques de vente de CBD fermées en France

Plusieurs magasins, principalement dans le centre de la France, vendant des produits au cannabidiol (CBD) ont annoncé leur fermeture. “Pour une durée indéterminée” Suite à l’enquête ouverte par le parquet d’Aurillac pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris mercredi 26 octobre 2022 de sources appropriées.

Deux hommes et deux entreprises ont été inculpés jeudi 20 octobre dans le cadre d’une information judiciaire ouverte par le tribunal d’Aurillac, ont indiqué des sources judiciaires.

Cette infraction “Cibler le trafic de résine de cannabis ou de CBD avec un taux de THC (tétrahydrocannabinol) supérieur à 0,3%”a déclaré cette source.

Lire Aussi :  « Bombe sale », « combats féroces »… Une semaine de tensions en quatre infographies

Le THC est une molécule aux effets psychoactifs dont le seuil ne doit pas dépasser 0,3% en France.

Magasin fermé, site en maintenance

Les inculpations sont spécifiquement liées à l’importation, l’acquisition, la détention, le transport, l’usage et l’offre ou le transfert de stupéfiants, mais aussi “les pratiques commerciales trompeuses” et “l’exécution d’opérations réservées à la profession de pharmacien sans répondre aux exigences de la formation de pharmacien”. ce métier”. Les deux hommes ont été placés sous contrôle judiciaire.

Lire Aussi :  Grégoire de Fournas, député RN, tancé pour « manquement déontologique » pour avoir fait la promotion de son vin sur Twitter

Des magasins appartenant à la même chaîne, à Aurillac, Limoges, Montluçon (Allier), Guéret, Bourges et Vierzon (Cher) ont annoncé leur fermeture sur les réseaux sociaux. “Pour une durée indéterminée” et un autre à Montauban (Tarn-et-Garonne) a été placé sous scellés.

Le site Web de la chaîne le dit “dans les soins”.

L’un des accusés en litige

Contacté par l’AFP, l’un des mis en examen, âgé de 27 ans, possède trois boutiques, a-t-il dit “Démentir tous les faits”sans vouloir parler davantage.

Lire Aussi :  À Lyon, le chauffeur d'un fourgon qui a fauché un policier nie toute volonté de tuer

L’avocat des deux hommes, Me Xavier Pizarro, n’a pas voulu réagir “dans une enquête en cours”.

Fin janvier, le Conseil d’État a suspendu la décision du gouvernement d’interdire la vente de fleurs et de feuilles de chanvre remplies de CBD, la molécule non psychotrope du cannabis.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button