Twitter va débuter les licenciements de l’ère Elon Musk ce vendredi

Elon Musk n’a pas perdu de temps. “Nous entamerons vendredi le difficile processus de réduction de nos effectifs mondiaux”, a indiqué jeudi Twitter à ses employés dans un mail consulté par l’AFP, confirmant les rumeurs qui circulent depuis que le patron de Tesla a racheté le réseau social. Il y a une semaine.

L’annonce indique que tous les employés recevront des informations vendredi matin lors de l’ouverture du magasin en Californie, mais elle ne précise pas combien de personnes seront concernées. Selon poste de Washingtonle nouveau directeur compte remercier environ 50 % des quelque 7 500 employés.

“Nous reconnaissons qu’un certain nombre de personnes qui ont apporté des contributions notables à Twitter seront affectées, mais cette action est malheureusement nécessaire pour assurer le succès futur de l’entreprise”, a déclaré l’entreprise aux employés.

Un milliard de dollars d’intérêts par an à payer sur la dette

Le patron de Tesla et SpaceX a racheté Twitter pour 44 milliards de dollars et en a pris le contrôle jeudi dernier, après six mois d’une acquisition très mouvementée. Il a immédiatement dissous le conseil d’administration, licencié le PDG et d’autres hauts fonctionnaires et lancé de grands projets avec des objectifs qui devaient être atteints rapidement. Plusieurs ingénieurs ont signalé avoir dû dormir sur place certaines nuits.

Lire Aussi :  les ventes de produits bio s’effondrent

La prise de contrôle a été financée par une dette de 13 milliards de dollars. Twitter, qui n’a réalisé que deux bénéfices, pourrait rapidement être écrasé par le milliard de dollars d’intérêts qu’il doit payer chaque année, surtout en période de crise des annonceurs et de marché atone. Elon Musk cherche donc à réduire drastiquement la masse salariale. Et de générer de nouveaux revenus, notamment en faisant payer 8 dollars par mois aux comptes chèques.

Lire Aussi :  La BCE prépare un nouveau tour de vis monétaire - Économie

Elon Musk, qui s’est d’abord rebaptisé “Chief Twit” (“twit” signifiant “crétin” en anglais), puis “Twitter hotline operator”, a fait venir vendredi des développeurs de Tesla pour revoir le travail des employés de Twitter.

De nombreux ingénieurs ont dû imprimer les dernières lignes de code qu’ils ont produites, selon un employé qui a parlé sous couvert d’anonymat. Selon un autre employé, des listes ont également été établies qui comparent les data scientists entre eux, principalement sur la base du volume de production.

“Une farce et une honte”

“Le processus de licenciement en cours est une farce et une honte. Les hommes de main de Tesla prennent des décisions concernant des personnes dont ils ne connaissent rien, sauf le nombre de lignes de code produites. C’est complètement absurde », a tweeté dimanche Taylor Leese, le directeur d’une équipe d’ingénieurs qui a déclaré avoir été licencié.

Lire Aussi :  Le marché des cryptomonnaies remonte et les liquidations s'enchainent – Pourquoi ?

Jeudi, de plus en plus d’employés du réseau de tweets ont exprimé leur désarroi ou fait de l’humour. “Les licenciements n’ont pas encore eu lieu, et pourtant tout le monde sur Twitter a déjà perdu son emploi. Le travail qui figurait dans leur contrat, le travail qu’ils aimaient, le travail avec tous les employés qu’ils ont appris à connaître et à apprécier”, a déclaré Eli Schutze. , un spécialiste informatique de Twitter basé à Londres, selon son profil. “C’est le début d’une ardoise vierge, quelle que soit la page sur laquelle vous atterrissez”, a-t-elle ajouté.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button