Twitter a mis fin à sa politique de lutte contre la désinformation sur le Covid-19

En saisissant Twitter pour 44 milliards de dollars (42,5 milliards d’euros), l’homme d’affaires américain Elon Musk s’est engagé à perturber la modération des contenus sur le réseau social. Après la récupération massive des comptes interdits, le milliardaire est allé plus loin en mettant fin à la lutte contre la désinformation sur le Covid-19.

Un court communiqué de la société de San Francisco, relayé mardi 29 novembre par la presse américaine, a confirmé ce que certains avaient remarqué depuis quelques jours : “À compter du 23 novembre 2022, Twitter n’appliquera plus la politique relative aux informations trompeuses sur le Covid-19.”

Comme Facebook, Instagram et YouTube, Twitter avait mis en place des règles spécifiques pendant la pandémie pour lutter contre les fausses informations sur la santé. La plateforme avait notamment décidé de signaler et supprimer les messages contenant des informations erronées sur les vaccins Covid-19, puis de suspendre les comptes en question après cinq avertissements.

A lire aussi : Avec Elon Musk, les trois grandes menaces planent sur Twitter

“Nous pensons que ce système de clause de non-responsabilité aidera à éduquer le public sur nos politiques et à mieux réduire la diffusion d’informations potentiellement nuisibles ou trompeuses sur Twitter.”expliquait le réseau social en mars 2021.

Lire Aussi :  Maroc, les mesures étatiques ont freiné la hausse de l'inflation de 3%

” Mauvaises nouvelles “

Mais Elon Musk, le nouveau patron de la plateforme, prône une vision absolue de la liberté d’expression. Et il n’a jamais caché son opinion sur les restrictions sanitaires imposées pendant la pandémie, notamment lorsqu’elles signifiaient la fermeture temporaire de son usine Tesla en Californie.

“Dire aux gens qu’ils ne peuvent pas quitter leur domicile et qu’ils seraient arrêtés s’ils le faisaient, c’est fasciste. Ce n’est pas démocratique. Ce n’est pas la liberté. Rendez aux gens leur putain de liberté”il s’était emporté en avril 2020 lors d’une conférence téléphonique d’analystes financiers.

lire aussi Article réservé à nos abonnés Elon Musk se rebelle et veut “libérer” Tesla

Pour les experts médicaux, ce changement aura probablement pour effet de décourager la vaccination et d’entraver les autres efforts de lutte contre le virus, qui continue de se propager.

Lire Aussi :  Marché : Les investisseurs doivent-ils croire au rallye du Père Noël en 2022?

” Mauvaises nouvelles “, a tweeté l’épidémiologiste américain Eric Feigl-Ding, suggérant que 11 000 comptes suspendus en vertu de l’ancienne politique seront bientôt rétablis. Le scientifique américain, qui compte 717 000 abonnés, a exhorté les gens à ne pas fuir Twitter, mais à continuer à lutter contre la désinformation sur le virus. « Restez les gars – NE cédez PAS à eux ! »

Les chiffres augmentent

Les chiffres des contaminations au Covid-19 sont en hausse aux Etats-Unis, avec 38.800 nouveaux cas signalés lundi, selon les données de l’université Johns Hopkins – bien moins qu’à l’hiver 2021-2022, mais un nombre qui risque d’être sous-estimé en raison à des tests réduits.

Plus de trois cents personnes meurent quotidiennement du Covid-19 dans le pays, selon les dernières moyennes quotidiennes fédérales. Un cinquième de la population n’a pas été vacciné, la plupart des Américains n’ont pas reçu les derniers rappels et beaucoup ont cessé de porter des masques.

A lire aussi : Article réservé à nos abonnés Sur Twitter, Elon Musk et sa “bulle de filtre” d’extrême droite
Lire Aussi :  TiKToK vidéos Entreprise : Générer des leads avec la video

Dès son arrivée à la tête de Twitter, et entre deux provocations, Elon Musk a cherché à rassurer les ONG et les annonceurs qui craignaient une flambée de contenus toxiques – discours de haine, désinformation, etc. Il a rappelé que les règles de la plateforme n’avaient pas changé, et que les comptes interdits ne seraient pas rétablis tant qu’un comité de modération de contenu n’aurait pas été créé.

Perte de temps : De nombreuses marques ont fui et Elon Musk, se sentant trahi, est passé à l’action. Il a lancé des sondages depuis son compte Twitter, selon lui, ce qui reflète “la voix du peuple”, et réinstallé le profil de l’ancien président Donald Trump — suspendu en janvier 2021 pour incitation à la violence. Selon la newsletter spécialisée Platformer, le fougueux dirigeant a également demandé aux ingénieurs encore en poste de restaurer environ 62 000 comptes qui avaient été bannis pour violations répétées.

Lis l’histoire: Article réservé à nos abonnés La folle histoire d’Elon Musk avec Twitter

Le Monde avec AP et AFP



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button