Trophées des entreprises 2022 : voici les entreprises nommées dans la catégorie “Elles s’engagent”

Inscriptions. L’inscription à la soirée est gratuite et ouverte à cette adresse : https://meeting.gayakoa.com/TDE-18-2022. La soirée peut être suivie à distance sur la plateforme. Et les votes seront disponibles en ligne.

Tous nos articles sur l’édition 2022

Entreprises nommées :

ESS 18 (Bourges)

En 2020, le collectif ESS 18 a été initié en 2016 par des associations du département dans le but de mieux se connaître pour travailler ensemble, séparer les opérations et promouvoir l’économie sociale et solidaire.

Le collectif rassemble aujourd’hui plus d’une vingtaine de structures dont les champs d’action sont différents : insertion, entrepreneuriat, liens entre les générations, financement.

prime Dans le Cher, l’économie sociale et solidaire se structure : “une économie tournée vers tous les habitants”

L’ambition de ses membres est diverse : par la coopération et la co-construction pour permettre le développement d’actions au service des publics (personnes en insertion/formation, demandeurs d’emploi, jeunes…) ; développer des synergies entre structures pour répondre aux problématiques des territoires et de leurs habitants ; créer de la valeur ajoutée, économique et sociale, pour rendre le territoire dynamique et attractif. Tout ce travail a été reconnu par le Pôle Territorial de Coopération Economique en juillet 2021 et à l’arrivée, en décembre 2021, du premier salarié de l’association.

Lire Aussi :  Elon Musk aux manettes de Twitter, une nouvelle ère s'ouvre, incertaine - 29/10/2022 à 00:00

Date de création : 2020. Effectif : 1.

SAS Julien Médard (Boulleret)

Restaurant gastronomique 1 étoile au Guide Michelin, la Maison Médard s’engage dans une démarche d’approvisionnement court et local.

Depuis 2020, l’entreprise s’est engagée dans une démarche environnementale plus globale à travers la décarbonation des approvisionnements, la gestion des déchets, la proximité énergétique…

“On ne peut pas parler de gastronomie durable sans penser au lien qu’elle a avec l’agriculture, l’horticulture et notre potager et jardin. La nature est celle qui décide et nous devons nous adapter en étant des acteurs qui agissent pour le climat”, explique Julien Médard.

prime Après avoir conservé son étoile Michelin, le chef Julien Médard devrait quitter Boulleret pour un nouveau projet à Verdigny

Lire Aussi :  Première photo de la R5: Caradisiac vous dévoile l'incroyable bévue de Renault

Parmi les résultats obtenus : une meilleure adhésion des salariés au projet d’entreprise, des relations encore plus étroites avec les industriels et fournisseurs de la région, une meilleure adhésion des clients à la démarche de l’entreprise, une maîtrise des consommations énergétiques dans l’entreprise, mais aussi une optimisation des achats et de la maintenance. de marges.

La Maison Médard met également en œuvre un projet d’hôtellerie et de restauration en 2024 dont la construction sera bioclimatique.

Date de création : 2014. Effectif : 7 personnes.

Laiteries H. Triballat (Rians)

Depuis sa création en 1901, l’entreprise familiale prône un développement respectueux de ses communautés locales et de son territoire. Spécialisée dans les produits laitiers frais et les crèmes desserts, l’entreprise a structuré sa démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) sous le nom de « Laiterie Familiale Engagée ».

Cet état d’esprit se traduit par des projets concrets : élevage durable et responsable, bien-être animal, santé et sécurité des salariés, réduction de l’empreinte environnementale, transfert de savoir-faire. L’entreprise s’est entourée de partenaires et de quatre organisations non gouvernementales (WWF France, Earthworm Foundation, CIWF et LPO).

Lire Aussi :  Un pivot peut-il sauver l’économie américaine ?

prime Laiterie familiale engagée, Rians veut produire plus durablement

Cette démarche a notamment permis à 37 éleveurs de se former en éthologie ; deux agriculteurs ont concrétisé leur projet en agroforesterie ; la moitié des salariés de l’atelier et de la plateforme logistique sont formés à la pratique de l’étirement ou de l’échauffement ; 33 alternants et 65 stagiaires ont été accueillis ; l’entreprise a divisé par trois sa consommation d’eau en vingt ans ; 400 tonnes de plastique ont été économisées depuis 2014 en allégeant le poids de certains éléments d’emballage ; 77 salariés ont été formés à la culture laitière et fromagère. Cette année, Les Laiteries Triballat ont remporté le Trophée de l’Elevage et de l’Alimentation Durables décerné par le CIWF.

Date de création : 1901. Effectif : 1 270 salariés. Chiffre d’affaires : 300 millions d’euros.

Image n° 41885240

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button