Suicide d’un salarié Bibus à Brest : pas de transports ce lundi – Brest



Il n’y a pas de bus, pas de tramways, pas de téléphériques, ce lundi 7 novembre 2022 dans la métropole de Brest, indique ce dimanche la CFDT, syndicat majoritaire à Bibus. Le personnel refusera de travailler après le suicide de l’un d’entre eux, à son domicile, le samedi 5 novembre. Un homme de 52 ans, marié, avec des enfants, qui travaille pour Bibus depuis 30 ans.

La CFDT met en cause la direction de l’entreprise, RATP-Dev, dans ce tragique incident. Les ouvriers, agents d’intervention du réseau (il intervenait sur les petites urgences) pendant trois ans, auront en effet vécu particulièrement mal du changement de poste à venir. Un préavis de grève a été déposé à partir du 24 septembre pour après les vacances de la Toussaint, notamment concernant la difficulté à respecter l’horaire des parcours, en raison des difficultés de circulation dans la ville.

Lire Aussi :  Hospitalisations en France ce lundi 31 octobre 2022 : taux d'occupation lits de réanimation par région

« Nous avons la fureur dans le ventre ! »

“Nous pensons qu’il n’y a pas de légalité pour ce lundi, car il nous faut au moins deux jours de préavis. Mais nous reprendrons le cadre de la légalité ensuite”, a déclaré ce dimanche matin dans Télégramme, Luc Daniel, de la CFDT, très ému. « Nous bloquerons le site de Kergonan (où se trouvent le gestionnaire de bus et le dépôt, ndlr) ce lundi à 11h. Des salariés et même des retraités seront présents. Une minute de silence sera observée. Une réunion publique aura lieu, sachant qu’une est prévue jeudi. Nous nous dirigeons vers un déménagement lourd, avec des conséquences graves aussi pour RATP-Dev”, a-t-il ajouté. “Beaucoup de collaborateurs ne s’identifient plus à cette entreprise que nous aimons et dont nous sommes fiers. Nous avons la fureur dans nos ventres ! “.

Lire Aussi :  « L’infiltration de nos sociétés par les réseaux criminels dépasse toutes les fictions »

Il a ajouté que le suicide s’était produit en 2020 après la réprimande.

La direction apporte un soutien psychologique

Nous avons pu joindre, ce dimanche matin, la direction de RATP-Dev. Il a précisé que « c’est avec émotion que la RD Brest a appris samedi le décès d’un de ses chauffeurs de bus. Il s’agit d’un salarié respecté par ses collègues et sa hiérarchie. La RD Brest présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches. » Médecine du travail , le syndicat et tous les collègues ont été prévenus ».

Lire Aussi :  Deux militaires français font partie de la nouvelle promotion des spationautes européens [MàJ]

La direction de l’entreprise a ajouté qu’elle “met immédiatement en place un soutien direct et les mesures d’accompagnement nécessaires pour tous les collègues. Une assistance psychologique est proposée ce week-end à tous les collègues du dépôt où il travaille afin qu’ils puissent, et si nécessaire, parler à un psychologue, 24 heures sur 24. un jour.

En novembre dernier, les bus étaient encore à quai, sur le site de Kergonan.  Le personnel a évoqué les conditions de travail.
En novembre dernier, les bus étaient encore à quai, sur le site de Kergonan. Le personnel a évoqué les conditions de travail. (Télégramme/David Cormier)



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button