quand Netflix exhume une perle rare, ressurgit des années 60

Nous envisageons une rencontre dans les locaux de Netflix France. “Dites, j’ai un petit truc pas cher que je peux mettre dans le catalogue. Ça s’appelle Départ Et avec cela, nous pouvons faire une grande différence : réunir à la fois le cinéphile averti et l’amateur de voitures balle perdue 2″. À l’époque, l’affaire était valable et la curieuse image peut être vue sur l’affiche de la scène aujourd’hui.

Ressurgissant après 55 ans de purgatoire, le film est plongé dans une obscurité totale. Pourtant, les experts ne l’ont pas oublié, car c’était le premier film cassé devenu culte et il a été signé par Jerzy Skolimowski. En 1966, le réalisateur, acteur, peintre et poète polonais se bat pour un film qui lui tient à cœur, lorsqu’une actrice lui propose de le financer avec une automobile, grâce à l’argent de son mari. Editeur de magazines. Ça tombe bien : le scénario parle de voitures, ou d’une Porsche 911 S, un garçon coiffeur veut voler son patron pour faire un rallye.

Lire Aussi :  Les enfants de la télé : Paul El Kharrat corrige une erreur dans la chronique de Thierry Métral (ZAPTV)
Jean-Pierre Léaud et sa compagne se laissent enfermer par le bruit de la voiture. "emprunter" Une Porsche 911.
Jean-Pierre Léaud et sa compagne « empruntent » une Porsche 911 en s’enfermant au son de la voiture.

Hélas, le propriétaire de la Porsche décide de passer le week-end au volant de sa voiture. Marc, illustré par l’égérie de la nouvelle vague Jean-Pierre Léaud, fera tout pour emprunter une Porsche pendant toute la durée de la course. Il convaincrait un homme d’affaires qu’il était secrétaire d’un maharadjah, qui se prostituerait ou s’enfermerait avec sa petite amie toute la nuit lors d’un salon de l’auto. Mais rien n’y fait : la Porsche est un graal inaccessible et le rallye commence sans elle. Chemin faisant, le coiffeur ordinaire rencontrera l’amour et croisera même la route du grand Paul Freire, le pilote et journaliste qui l’incarne.

Lire Aussi :  Au Musée Cernuschi, à Paris, le renouveau de la peinture à l’encre en Chine au XXᵉ siècle

Un tournage cassé qui s’est terminé en moins d’un mois

Skolimowski a terminé le film en 27 jours avec une petite équipe. Le manque de temps et d’argent limite la générosité de la presse automobile, il n’est donc pas question de tourner plusieurs fois la même scène. Ces contraintes, Skolimovsky les a prises en compte et les a transformées dans le style du film : sommaires, comiques, mais totalement illimités.

Mais à la fin de ça DépartEn 1967, c’était une pluie froide. Le public fuit, les critiques choisissent. Bien qu’il y ait eu un ours d’or au festival de Berlin, ce fut un échec. Il faudra 25 ans Départ Il devient culte et apparaît dans des cinémas spéciaux. C’est dans les années 90 que tout le monde le reconnaît pour insuffler un sacré vent de fraîcheur dans le cinéma étouffant des années 60 en étant complètement en phase avec la new wave de la décennie.

Lire Aussi :  «Durant les deux ou trois années qui ont suivi la mort de mon père, j'en ai voulu à la terre entière»

Aujourd’hui, cette liberté du temps, en noir et blanc, vient bousculer les séries et films souvent codés de Netflix. Mais si les aficionados de la Balle Perdue peuvent, le temps d’un film, rejoindre Truffaut et Godard, c’est tout à l’honneur de la scène.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button