Pour préserver la nature, la solution c’est… la nature !

La société française So Ethic! A mis au point un pot biodégradable, fabriqué à partir de compost de déchets verts des collectivités locales, qui permet d’éviter l’utilisation de pots en plastique. La plante est ainsi repiquée directement avec son pot, et elle nourrit le sol dans un geste écologique, innovant et durable.

L’innovation est de taille car l’analyse du cycle de vie de ces pots a montré que leur empreinte CO2 était 5 fois inférieure à celle des pots en plastique. Concrètement, une communauté qui transforme 10 000 plantes en pots So Ethic ! réalise une économie de 4,6 tonnes eq T CO2, ce qui correspond à plus d’un tour du monde en voiture ! Nourrir la terre dans un geste sobre c’est participer à la préservation des ressources ainsi qu’à une meilleure gestion des déchets, c’est permettre la fortification d’une nature active, c’est favoriser le développement d’arbres sains, qui captent le carbone des villes. Ces mêmes arbres, qui en plus de purifier l’atmosphère, nous protègent et aident à rafraîchir les températures urbaines.

Lire Aussi :  Disney fait revenir son ancien patron Bob Iger

Encourager la sobriété dans les communautés

Les grands acteurs de l’agriculture et du paysage ne s’y trompent pas : la recherche innovante menée par So Ethic ! est soutenu par le leader européen de la nature urbaine dans le monde. Le groupe, présent dans 6 pays en Europe, est un partenaire des acteurs privés et des collectivités locales pour apporter des solutions dans la lutte contre le changement climatique. Grâce à son partenariat avec So Ethic ! elle s’engage à nourrir et restructurer la terre, vivier de la nature active. Cet engagement se joue notamment en ville pour répondre aux enjeux environnementaux et par le foncier pour pouvoir faire vivre les métropoles. « Si nous développons des compétences en interne avec au sein de notre équipe des spécialistes du génie écologique, de l’arboriculture et de la biodiversité, nous sommes en permanence à l’affût et souhaitons de plus en plus accompagner des projets innovants qui placent le vivant au centre de leurs recherches, explique Frédéric Renaut, Directeur de l’Innovation. et Business Transformation chez idverde. La solution développée par So Ethic ! Elle illustre parfaitement cette économie circulaire à laquelle nous devons tendre : une économie de la recherche qui vise à faire mieux avec moins”. Et rendre l’économie circulaire accessible au plus grand nombre , So Ethic! approche les municipalités pour proposer l’utilisation de ses pots dans les serres municipales et comme outil pédagogique pour expliquer l’économie circulaire et le compostage. Pédagogie, inclusion et engagement sont les idées maîtresses de So Ethic! Propose de mettre en œuvre au service de la terre , pour agir simplement !

Lire Aussi :  Que vont devenir les 20 268 cryptos si Bitcoin rechute ?

VERBATIM pour souligner : « La solution développée par So Ethic ! illustre parfaitement cette économie circulaire vers laquelle nous devons tendre : une économie de la recherche qui vise à faire mieux avec moins” Frédéric Renaut, Directeur de l’Innovation chez World

Lire Aussi :  52% des chefs d'entreprise ont gelé l'embauche de salariés, selon un rapport de KPMG

LOGO

Contenu proposé par So Ethic

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button