Plus belle la vie, la série star de France 3 en cinq chiffres fous

Publié le 18 novembre 2022 à 11 h 30

Fin d’une époque. “Plus belle la vie”, série emblématique de France 3, s’est arrêtée définitivement après 18 ans d’existence. Le dernier épisode est diffusé ce vendredi. Depuis plusieurs années, le public s’essouffle et cette série est de plus en plus contestée.

18 ans

18 ans, 4 665 épisodes. “Plus belle la vie” est la série quotidienne la plus ancienne de l’histoire de la télévision française. Depuis août 2004, les téléspectateurs suivent les aventures des habitants du quartier Mistral à Marseille du lundi au vendredi sur France 3. L’ultime épisode de 26 minutes sera diffusé ce vendredi 18 novembre.

L’arrêt de “Plus Belle la vie” marque la fin d’une page de l’histoire de la télévision. “Les attentes des téléspectateurs et la consommation des programmes ont évolué”, expliquait en mai le groupe audiovisuel. “Dans ce contexte, il est nécessaire de renouveler l’offre créative”, a ajouté France Télévisions, qui a également salué le programme “pionnier et emblématique”.

Lire Aussi :  L’ex-archevêque de Paris visé par une enquête pour agression sexuelle sur personne vulnérable

3 290 caractères

En dix-huit ans d’existence, pas moins de 3 290 personnages sont apparus à l’écran. Des milliers d’accessoires et de vêtements, rangés derrière la loge et un millier de mètres carrés de décoration, sont utilisés tout au long de la saison. A l’année, Plus belle la vie c’est aussi 600 salariés, une centaine de techniciens, deux équipes de tournage, dix-sept scénaristes qui travaillent depuis Paris et 16 comédiens qui tournent 260 jours par an à Marseille.

30 millions d’euros

C’est le montant consacré en moyenne chaque année par France Télévisions à la production de “Plus belle la vie”. Dès 2020, sous couvert d’anonymat, un cadre du groupe expliquait aux “Echos” qu’avec ce budget France Télévisions “peut faire une très belle série, pas forcément quotidienne”. Le groupe audiovisuel est intervenu pour compenser la quantité de tournage de Plus belle la vie via une mini-série ou un téléfilm.

Lire Aussi :  Après le succès de « Fief », David Lopez explore à vélo la France rurale dans son nouveau livre « Vivance »

7 millions

Dans les années 2000, la série connaît son heure de gloire, avec un pic d’audience de sept millions de téléspectateurs. Pour la dernière saison, selon les données de Médiamétrie, Plus belle la vie a réuni en moyenne (jusqu’à mi-avril) 2,7 millions de téléspectateurs et 11,7% de part d’audience, contre 4,6 millions et 18,2% pour la saison 2016-2017 (hors été). . Au global, la série représente tout de même 6,8% de l’audience en semaine de la chaîne pour 2,5% du temps d’antenne.

Plusieurs explications à ce déclin ont été proposées. D’abord, un changement d’horaire en 2018, lorsque France 2 a lancé le feuilleton “Un si grand soleil”. Plus belle la vie fait alors face à une plus grande concurrence des journaux télévisés. Le format n’est d’ailleurs plus le seuil des feuilletons quotidiens du PAF. “Demain nous appartient”, sur TF1 et “Ici tout commence” ont également gagné. A cela s’ajoute la concurrence des plateformes de streaming.

Lire Aussi :  Le corps de Marwane Souidi retrouvé, un suspect interpellé pour « meurtre avec actes de barbarie »

400 000 visiteurs

Au-delà du public, Plus belle la vie soutient toute une filière touristique du Sud. Une tour dédiée a été créée spécialement pour les touristes à la recherche du quartier du Mistral, qui n’existe pas. Dans le désert de la Belle de Mai, une place, inspirée du quartier populaire et emblématique du Panier, a été recréée. En 2018, on estime que la série attire environ 400 000 visiteurs par an.

“Pour un euro d’argent public investi, il y a entre 7 et 19 euros de retombées dans l’économie locale”, a expliqué à Radio France le président de Provence Studios à Martigues Olivier Marchetti. Taxis, restaurants et hôtels sont en mouvement. La région Sud est devenue, notamment Plus belle la vie, un pôle important pour les producteurs de séries et de films. En moyenne, 500 pousses sont produites par an, soit trois fois plus qu’il y a dix ans.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button