Nancy. Restaurée, la sculpture de Rodin du parc de la Pépinière retrouve de sa superbe

« A ma grande honte, ayant vécu vingt ans à Nancy, et y ayant étudié, j’ignorais que l’œuvre de Rodin était là ! « Que Marie-Sylvie se rassure, elle n’est pas la seule Nancy dans ce cas.

L’une des œuvres majeures du grand sculpteur trône à Nancy, au cœur du parc de la Pépinière… à l’insu de la plupart de ses habitants. Peut-être l’éclat de la restauration contribuera-t-il à lui redonner sa splendeur et son éclat ?

Appelez-le Claude !

La journée de mardi a été saluée comme l’achèvement d’un rituel hautement symbolique. Ce projet a permis de redonner une belle “harmonie” à la patine du bronze trônant au-dessus, tandis que le socle en pierre sculptée semble avoir vraiment repris vie.

Comme le note Denis Schemming, délégué régional adjoint du Heritage Trust, une double fonction « fait un métier doublement intéressant ». « Parce qu’il réunit deux figures artistiques exceptionnelles. A commencer par le sujet : le peintre Claude Geile, dit Le Lorraine, à qui le monument est dédié. » Que les Anglo-Saxons appellent simplement Claude, il est très familier. »

Lire Aussi :  Sean Penn offre à Volodymyr Zelensky l’un de ses Oscars (et lui fait une demande)

Un sentiment d’incomplétude

Quant au sculpteur, il a non seulement eu l’élégance d’offrir son talent à Nancy, mais y a également suscité une polémique. “Par rapport aux monuments dédiés à Gault, Troit ou Emmanuel Ici, les travaux consacrés à Gehly, commencés en 1892, ont complètement rompu avec le milieu universitaire”, rappelle Richard Taghorn, directeur des Nancy-Musées. Pour attraper les premiers rayons du soleil, « ne serait-ce que pour le mouvement du personnage », tourné vers l’est, assiette à la main. Mais plus encore au sol de pierre, Apollon triomphe dans son char, tiré par des chevaux aux limites extrêmes de la barbarie.

Lire Aussi :  Ici tout commence ; ce qui vous attend dans l'épisode 535 du lundi 21 novembre 2022 [SPOILERS] - News Séries à la TV

“Cette fondation, le nettoyage a pu encore mieux exprimer ses contours”, note Florence Godinot, l’une des expertes invitées à travailler sur le monument. « On a aussi l’impression que la sculpture est inachevée, mais c’est l’idée de Rodin de la sculpture. »

Péril vert

Le calcaire d’Youville, commune de la Meuse, a été particulièrement touché par la végétation qui l’avait accueilli dès l’origine. Flatteur pour le spectacle, mais propice à la prolifération des lichens, mousses et algues, que les restaurateurs ont dû éliminer en favorisant le brossage à sec. On regrette cependant qu’un enduit vert posé contre une restauration ancienne n’ait pu être complètement enlevé, ce qui fait écho aux coulures du bronze.

Lire Aussi :  Quinté PMU - Pronostic du PRIX RMC DECOUVERTE

Ainsi traitée, la vérité est que la sculpture retrouve une qualité d’excellence que nous n’avons jamais connue. Elle est certes redevable à ceux qui ont oeuvré à son chevet, mais aussi à tous les mécènes, à commencer par la Fondation du Patrimoine, qui a initié la souscription, aux institutions et à quelques donateurs privés. Dont Marie-Sylvie, qui corrige son « ignorance » tout en pouvant clamer sa « fierté » et sa « fierté ». Parce que Rodin vaut…

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button