MotoGP Valence : Aleix Espargaró soutient ouvertement Fabio Quartararo qui est “le pilote de l’année”

Aleix Espargaró a vu ses chances de championnat s’amenuiser lors d’une campagne régulière à l’étranger au cours de laquelle il n’a pas manqué de critiques de la part de son équipe Aprilia. De retour en Europe, et plus précisément à Valence, pour le reste de l’année, il s’explique sans s’excuser, même s’il avoue qu’il y a des plaintes sur le formulaire. Il s’est également ouvert à Fabio Quartararo, à qui il apporte tout son soutien, ainsi qu’à son coéquipier Franco Morbidelli, envers qui il a des sentiments radicalement hostiles…

Pour la première fois cette année, les lumières des projecteurs ont laissé échapper une Aleix Espargaró qui se prépare pourtant à une bataille finale et difficile pour terminer troisième du classement général de cette saison en MotoGP. Pour cela, il doit frapper Enea Bastianini le sien Ducatiqui est aussi déterminé que lui à atteindre le podium final… » Je veux terminer la saison troisième de la ligue parce que je pense que nous le méritons. Bien que ce sera difficile contre Ducati “. Cependant, il l’assureAprilia lui donne un RS-GP affûté…

Lire Aussi :  MotoGP, RNF aux mains des Roumains : un maxi-investissement de 50 millions d’euros

Une assurance qu’il compte bien revenir sur sa récente critique d’une équipe qu’il n’estimait pas à la hauteur du défi à un moment crucial de la saison : ” J’ai été un peu trop critique dans les GP de Thaïlande et d’Australie, mais je me battais pour le podium, je ne suis pas dans le top 10, et le choc a été énorme. Il est également vrai que l’année dernière seulement, nous avons célébré le premier podium d’Aprilia en MotoGP et cette saison, nous avons eu de nombreux podiums, une victoire, nous nous sommes battus pour le championnat : ça a été une année impressionnante, peu importe ce qui se passe ici à Valence “.

Il précise : ” J’ai beaucoup discuté avec mes techniciens et Noale pour essayer de comprendre ce qui s’est passé lors des dernières courses. Voilà j’ai pratiquement une moto neuve, revenons au matériel du début d’année avec quelques évolutions que je juge positives. C’est un peu une machine hybride et nous analysons ce qui se passe. Le plus important n’est pas de connaître la raison de ce qui s’est passé, on a le temps pour ça, mais de revenir vite “.

Lire Aussi :  Dan Martin : «On vit un âge d'or, le mérite en revient à Pogacar»

Aleix Espargaró se bat pour la troisième place des World Series à Valence

Aleix Espargaró : Je ne comprends pas pourquoi ils n’interdisent pas Franco Morbidelli de la course

Puis il termine le sujet comme ceci : J’avais définitivement besoin d’exprimer davantage mes pensées à l’intérieur de la boîte, mais c’est qui je suis et je ne changerai pas, je peux le garantir. Je resterai dans ce paddock encore deux ans et je serai la même personne pour dire ce que je pense. J’ai eu tortmais c’est mon caractère “.

Lire Aussi :  MotoGP : Max Biaggi quitte-t-il le Moto3 pour rejoindre RNF Aprilia en 2023 ?

Et en même temps il donne honnêtement son avis sur le dernier duel Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo En remportant le titre MotoGP ce dimanche : Pecco et Ducati ont fait un travail incroyable, mais pour moi Fabio Quartararo est le pilote de l’année. Alors croisons les doigts pour Fabio “. Un bon sentiment qui ne rayonne pas chez son bon voisin Franco Morbidellicontre qui il en veut après la Malaisie : ” Nous n’avons pas encore parlé, mais je ne suis pas intéressé non plus. “. Il poursuit : ” il encaisse sans cesse les pénalités, je ne comprends pas pourquoi il n’est pas banni des compétitions par exemple. Mais ce n’est pas mon travail. J’étais content de ne pas avoir abandonné. Ce point me place devant Enea Bastianini au classement, et c’est très important pour moi. “.

Aleix Espargaro, Aprilia Racing, Grand Prix PETRONAS de Malaisie



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button