MotoGP : Marc Marquez ne regrette pas d’avoir ignoré en 2015 cette “règle non-écrite” de ne pas perturber un pilote jouant le titre

L’ancien pilote Keith Huewen a révélé que l’environnement était ” une règle non écrite ” qui est ” qu’un pilote ne doit pas interférer avec un autre qui joue pour le championnat du monde “. A la question posée à l’intéressé, combien de fois il a été violé, il répond ” Sepang 2015 avec Marc Marquez et Valentino Rossi “. La première ville s’en souvient très bien et il en a même touché le mot à Sepang…

à Sepang en 2022 Marc Marquez parlé de Sepang 2015 d’une manière qui a fait écho Paroles de Keith Huewen dans le vide. Officiel Honda avait alors clairement démontré qu’il était possible de distraire un conducteur en jouant à un jeu qui ne nous concernait plus. Mais il y avait aussi un contexte qui ne rendait pas la mise en scène spontanée. Marc Marquez voici comment nous rafraichir la mémoire : Je me souviens que Valentino est venu à Sepang pour la conférence de presse avec la liste des temps au tour d’Australie. Cela n’avait aucun sens “.

Lire Aussi :  Call of Duty Modern Warfare 2 : ce changement ne passe pas, les fans protestent et regrettent déjà les anciens jeux

Après la course, il dit : aujourd’hui, je referais la même chose et je ne me comporterais pas différemment. Je viens de me battre dans une course, peut-être plus que d’habitude dans les premiers tours, mais Rossi aussi. Aucun des deux n’avait plus de rythme que l’autre, mais nous nous sommes battus pendant quelques tours jusqu’à ce que l’un d’eux s’énerve. Au final, c’est lui qui s’est fait avoir “.

Lire Aussi :  Cyclo-cross de la Ville-aux-Dames : Classements - Actualité

MotoGP / Rossi et Marquez, une réconciliation impossible

Marc Marquez : aujourd’hui, je referais la même chose et je ne me comporterais pas différemment de ce que j’ai fait en 2015

Et depuis, nous connaissons leur relation. Ou du moins leur manque de relation, à part les fans vêtus de jaune et 46 à 93 sur le podium MotoGP. Nous n’avons pas été en contact depuis que Valentino a pris sa retraite, et je n’en veux plus commenter succinctement Marc Marquez. ” Les années passent, j’en ai de moins en moins envie, et je m’en fous “.

Cependant, il précise : si j’avais voulu favoriser Lorenzo, je ne l’aurais pas dépassé au dixième virage à Phillip Island. Mais je le répète, j’aurais agi de la même manière et j’aurais géré la course de la même manière. Enfin, je ne sais pas si cette histoire a plu à plus de monde. Quand il y a une controverse dans le sport, ça fait plus de bruit et les gens s’y intéressent et se demandent ce qui se passe. Je ne dis pas que ça a changé parce que je ne sais pas si c’est déjà arrivé, mais les récompenses sur le podium et les acclamations pour les chutes sont réelles et il y avait une personne qui aurait pu les arrêter mais ne voulait pas » conclut l’octuple champion du monde.

Lire Aussi :  MotoGP : Max Biaggi quitte-t-il le Moto3 pour rejoindre RNF Aprilia en 2023 ?

Tc septembre 2015



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button