Mercato : La mèche est vendue pour Zidane en équipe de France ?

Guillaume de Saint Sauveur

Pour remplacer Didier Deschamps sur le banc de l’équipe de France à l’issue de cette Coupe du monde au Qatar, Zinedine Zidane voit la porte s’ouvrir un peu plus si l’on en croit les propos du nouveau sélectionneur national. c’est le blues.

Alors queÉquipe française entrera dans cette route Coupe du monde 2022 À Qatar Mardi soir, face à l’Australie, c’est l’heure de concourir pour Didier Deschamps et ses hommes. Pourtant, la question de l’avenir du sélectionneur national revient dans la boucle, et pour cause, Zinedine Zidane a été annoncé comme le choix favori pour reprendre le flambeau après la Coupe du monde. Et à ses côtés, champ semble ouvert à l’idée de partir…

“Qu’il y ait un contrat ou non…”

Interrogé par Le Figaro, champ confié ouvertement devant et dans Équipe française et la possibilité de partir cet hiver, après plus de dix ans à ce poste : ” Quel que soit le moment que je traverse, ma vie offre une liberté totale où je ne me soucie pas du lendemain. Qu’il y ait contrat ou non, le critère est toujours le même : la concurrence. Je ne suis pas inquiet, si je dois changer (après les Bleus), ça me va. Cela ne me remplit pas l’esprit. À l’Euro 2016 ou à la Coupe du monde 2018, pas une seule fois je ne me suis demandé ce qui pouvait arriver personnellement en cas de mauvaise performance. Je fais tout pour que ce soit bon mais j’ai l’esprit tranquille. Je ne veux plus en parler, mais depuis l’Euro 2016 (tag à la maison après ne pas avoir choisi Benzema), je suis absent et renfermé. C’est une vraie balançoire. Dans toutes les situations, je suis calme, je relativise beaucoup. Et heureusement, sinon il y a de quoi devenir fou “, a commencé à se défouler champavant de discuter ouvertement d’un départ deÉquipe française.

Lire Aussi :  plus que 19 départements en alerte orange

“Demain n’aie pas peur de moi”

Former en Angleterre? L’anglais n’est pas ma meilleure langue. En tout cas, j’irai dans un endroit où je parle bien. Je ne me suis en aucun cas banni et cela n’a pas ouvert la porte ou quoi que ce soit pour dire ça. L’avenir est un point d’interrogation, mais ce n’est pas pour ça qu’il m’inquiète. Je vis dans l’instant. La suite sera très bonne, le matin ne me fait pas peur… “, a continué Didier Deschampsqui semble donc planifier ses défis futurs etÉquipe française. De quoi s’assurer qu’un peu plus viennent Zidane ?

Lire Aussi :  les étudiants qui ont donné l'alerte avant l'effondrement d'un immeuble à Lille témoignent



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button