Ligue A : le Narbonne Volley tout feu tout flamme face à Toulouse

Sur le parquet de Toulouse, le Narbonnais a réalisé une brillante performance pour renouer avec la victoire (3 sets 1). Avant le début de deux semaines chargées, les Audoi étaient convaincus.

Samedi soir dernier, Narbonne avait la tête basse. Moral dans la boue après la cuisante défaite face à Tours (0-3). Quatre jours plus tard, le visage a retrouvé sa couleur, son sourire et, surtout, l’odeur de la victoire. A Toulouse, les Centurions ont relevé la tête et montré du haut niveau. Certes, leur performance comparée depuis le début de la saison (3 sets à 1). Avant cette rencontre, les Audois n’avaient perdu que deux sets lors des quatre derniers matches face à cette équipe. Hier soir, ils ont encore encaissé dans une première période moyenne (25-21). Puis la machine a démarré avec les joueurs qui ont retrouvé confiance et dynamisme (23-25, 22-25, 18-25).

Les coéquipiers de Willner Rivas remportent donc leur première victoire hors des enceintes et maintiennent leur série de victoires face à Toulouse (5 de suite).

Lire Aussi :  Mercato - OM : convoit en Premier League, Guendouzi se trouve en rflexion ! - Football

Un programme chargé en perspective

Mais désormais, les Audois doivent se tourner vers l’avenir et surtout vers le calendrier. Programmez 5 rendez-vous en 15 jours. Exactement ça. Le meilleur de tous, lorsque la CEV Cup débutera mardi prochain contre Sète (19h00). L’équipe que le groupe de Guillermo Falasca affrontera 3 fois en 8 jours.

Les équipes s’observent en début de match (5-5). Dans la série sous Martins Sene, Toulouse fait quelques pas en avant (9-6). Narbonne s’accroche, revient et revient même de l’avant (11-13). Le niveau du jeu monte d’un cran, l’intensité monte au tableau de ce long échange terminé par Vinicius Lersch da Silveira (15-15). Mais les locaux respirent un nouveau souffle, notamment grâce à Pothron et Cagliari (20-17). Et ce même Daniel Cagliari donne le tour à son équipe avec le 7e point (25-21).

Frustrés en première période, Willner Rivas (3 points) et les Centurions se sortent les dents (2-7). Spacer tente d’éteindre le feu (6-7), mais Luca Vettori escalade le mur pour bloquer deux fois. Quentin Jouffroy s’y rend avec ses pompiers (13-18). Cagliari porte son équipe à bout de bras et la fait reculer dans le sens de la marche (20-23). Et Narbonne a peur. La rentrée locale s’achève sur l’attaque de Danilo Gelinski (23-25).

Lire Aussi :  La France est l'une des reines des sports collectifs, et c'est grâce à sa politique

Galvanisés, les Toulousains entamaient mieux le troisième set (12-7), Victor Socié aidait les Narbonnais à changer la dynamique. Et ça marche (14-12). Compagnie. Toujours lui. Cette fois en service. Et Audoi prend le but de son mieux (20-22). Déjà 17 points et Willner Rivas termine cette belle manche (22-25) d’un coup de bras brillant.

Willner Rivas des grands soirs, 27 points

Les Centurions prennent alors les devants et ne sont plus qu’à un tour de décider de cette rencontre. Le scénario du premier set se répète lorsque les deux équipes jouent au même rythme (9-9). Sauf que les Narbonnais sont agressifs. Nicolay Kolev le montre avec deux contres consécutifs (10-13), et le Bulgare ajoute un as à son sac (13-16). Audois accélère et creuse l’écart (16-20). Le capitaine Danilo Gelinski montre le chemin de la victoire (17-22) et comme symbole Willner RIvas marque le dernier point de cette rencontre (18-25).

Lire Aussi :  Le premier Mondial du Qatar fait tâche

Le Vénézuélien et ses 27 points permettront à son équipe de se relancer et de retrouver le goût de la victoire.

Journal du jeu

Toulouse 1
Narbonnais 3

à Toulouse (Salle André-Brouat). 987 téléspectateurs.
arbitrage Messieurs Djadoun et Guillet.
Narbonne remporté 3 sets 1 face à Toulouse (25-21, 23-25, 22-25, 18-25).

TOULOUSE : 4 as, 8 blocs, 56 attaques et 7 erreurs de service.
Sixième début : Pothron, Kartev, Chirivino (cap.), Sene, Cagliari, Jaguszewski. Libéro : Santucci.

NARBONNE : 6 as (Jouffroy 3, Rivas 1, Gelinski 1, Kolev 1), 12 contres (Kolev 5, RIvas 2, Vettori 2, Gelinski 2, Vasquez 1), 61 attaques (Rivas 24, Vettori 18, Lersch 8, Kolev 5, Jouffroy 3, Vasquez 1, Socié 1, Gelinski 1) et 11 erreurs de service.
Sixième début : Gelinski (cap.) (4 points), Vettori MVP (20), Rivas (27), Lersch da Silveira (8), Jouffroy (6), Kolev (11). Libéro : Ramon. Puis Gabin, Socié (1), Vasquez (2).

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button