Les chiffres communiqués depuis deux ans sont « bidonnés » ? C’est faux

« Nous sommes trompés. Nous sommes habitués à cette réponse. Et encore une fois, cela s’applique à Covid-19. “Ce n’est qu’aujourd’hui que nous apprenons que tous les chiffres “officiels” associés aux hospitalisations et aux décès pendant la période du #COVID19 étaient faux parce que… n’existaient pas”, déplorent les internautes.

Cette fois, la Commission d’accès aux dossiers administratifs (Cada) est citée à l’appui de la thèse. Ce dernier admettrait en fait qu’il n’y a pas de données sur les décès et les hospitalisations.

Certains internautes poussent la question d’une manière différente, notant qu ‘”il n’y a pas de statistiques sur les décès ou les hospitalisations depuis décembre 2020 par statut vaccinal Covid”. 20 minutes analyse cette information devenue virale.

FAUX

Inutile de chercher cette conclusion dans la base de données de la Commission d’accès aux documents réglementaires, elle n’y est pas. “Nous avons mis du temps à publier des avis en ligne car certains d’entre eux doivent être anonymes, ce qui peut prendre du temps”, explique simplement Cada. 20 minutes. Nous avons reçu cet avis bien connu, qui est cité par les internautes. C’est très réel, mais le sens est quelque peu différent.

La Kada “est une instance administrative indépendante chargée d’assurer le libre accès aux dossiers administratifs et aux archives publiques”, comme l’explique son site Internet. Ainsi, n’importe qui peut se connecter pour demander des documents administratifs auxquels l’accès lui était auparavant refusé. Ici la demande a été faite par Maître Martin Bajo, représenté comme l’avis de l’épidémiologiste Laurent Toubian. Il a été enregistré que le ministère de la Santé a refusé à ce dernier l’accès à un certain nombre de documents.

Lire Aussi :  Sur la fusion nucléaire, les États-Unis vont dévoiler une « avancée scientifique majeure »

Il n’y a aucun doute sur le nombre de décès et d’hospitalisations

L’avis de Kada explique que certains des documents demandés n’existent pas. Certains, car “il n’y a pas de statistiques sur le statut vaccinal de toutes les personnes décédées, ni de statistiques sur les hospitalisations selon le statut vaccinal”. D’autres parce qu'”il n’y a pas de base de données sur le statut vaccinal contre la grippe”. Cela a conduit les internautes à croire que les chiffres avancés depuis le début de l’épidémie sont inventés de toutes pièces.

Toutes les données présentées sur de nombreux décès, ainsi que de nombreuses hospitalisations, ne sont pas ici remises en cause, contrairement à ce que pourraient penser certains internautes. Selon les participants à l’étude SurViVax menée par le SCEPID, dont Laurent Toubian : « Les statistiques d’hospitalisations et de décès, toutes causes selon le statut vaccinal, peuvent apporter un éclairage scientifique » sur la question de l’efficacité des vaccins, et notamment sur la balance bénéfice/risque.

Et la France est loin d’être le seul pays à ne pas disposer d’une base de données qui rapporte, à chaque fois qu’un patient est hospitalisé ou décède pour quelque raison que ce soit, son statut vaccinal contre le Covid. Les autorités américaines, canadiennes et même les plus proches voisins de la France (Espagne, Allemagne, Italie) ne publient pas ces informations. Un seul État fait exception : l’Angleterre.

Lire Aussi :  Guerre en Ukraine : Poutine critiqué par le chef du groupe Wagner pour les erreurs militaires du Kremlin

La robe utilise différentes bases de données

Ces données manquantes ne doivent pas être confondues avec les données permettant de juger de l’efficacité du vaccin. Ou avec ceux qui permettent de surveiller les effets secondaires, qui, rappelons-le, sont disponibles directement en ligne.

La Direction de la recherche, de la recherche, de l’évaluation et des statistiques (DREES) utilise trois bases de données pour le suivi de l’épidémie et de la vaccination. « SI-DEP » permet de comprendre les résultats des tests pour le Covid-19, « SI-VIC » – de suivre les hospitalisations, les hospitalisations en réanimation et les décès de patients testés positifs au Covid-19, « VAC-SI » – pour suivre les vaccinations contre le Covid-19. La comparaison de ces bases de données permet notamment de connaître des données sur la mortalité des patients hospitalisés après avoir contracté le Covid-19, en fonction de leur statut vaccinal au jour du décès.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button