Les Bleus arrachent la victoire contre le Danemark et verront les huitièmes de la Coupe du monde

Match : 2-1

En totale maîtrise depuis plus d’une heure et logiquement récompensés de l’ouverture de Kylian Mbappé (61e), les Bleus ont resserré l’étreinte et laissé le Danemark jusqu’ici inexistant pour revenir au score (68e). Mais le deuxième but du numéro 10 français (86e), inscrit par l’éblouissant Antoine Griezmann, a permis à l’équipe de France de s’emparer du précieux succès synonyme d’atteindre les huitièmes de finale de la Coupe du monde.

Les auteurs du cauchemar entament leur accès à la série face à l’Australie (4-1), les Français ont livré leur premier set de la manière la plus convaincante depuis longtemps ce samedi soir. Entre le sang-froid de la paire Varane-Upamecano, l’incroyable activité d’Antoine Griezmann et la classe supérieure d’Ousmane Dembélé, il ne manquait plus qu’un Mbappé plus inspiré, qui récompensait la performance collective du groupe de Didier Deschamps. Mais le joueur du PSG a expédié la candidature de Dembélé dans le ciel de Doha (40e). Quelques minutes plus tôt, il avait perdu le ballon, ce qui a conduit à l’unique essai des Danois (36e).

Lire Aussi :  Chris Froome : «Non, je n'ai pas encore dit mon dernier mot... »

L’attaquant parisien corrige le tir après la pause et fait tomber le match à deux reprises. D’abord, convertir un très bel échange avec Theo Hernandez pour ouvrir le score (61e), puis se déchirer pour prendre à bout portant le centre de plongée de Griezmann, auteur d’une belle prestation (voir plus bas), pour offrir la victoire (86e) à ses famille. L’équipe de France aurait aussi pu signer un succès plus net s’il avait eu un peu plus de succès sur cette fin à bout portant après les retours d’Aurélien Tchouamén (78e) ou d’Adrien Rabiot (80e).

Lire Aussi :  L'Argentine championne du monde après une finale fantastique face aux Bleus

Pendant ce temps, les champions en titre se sont rendus coupables de relâchement, qui a été sanctionné par l’égalisation d’Andreas Christensen en corner (68e). Au final, sans conséquence, grâce aussi à la parade d’Hugo Lloris (73e) ou à l’imprécision de Martin Braithwaite (81e).

31

Kylian Mbappé a marqué ses 30e et 31e buts pour la France, dont sept en Coupe du monde, et compte autant de buts que Zinedine Zidane pour les Bleus.

Joueur : l’increvable Griezmann

Ce n’est que son deuxième match à ce nouveau poste de relayeur droit, mais Antoine Griezmann est déjà indispensable dans le 4-3-3 français. Sa science du placement a de nouveau fait des ravages entre les lignes danoises, où sa vision a souffert tout au long du match. D’un coup de pied subtil, il détache Mbappé, qui est finalement dégagé par Christensen (20e). Ses buts étaient presque tous dangereux, et son centre final offrait le but vainqueur à Mbappé (86e). Avec un peu plus de précision, le joueur de l’Atlético aurait aussi pu marquer un but (60e). Mais son énorme activité défensive (2 interceptions, 6 récupérations) parle bien de lui.

Lire Aussi :  ITW/Le Mag - Vincent Lavenu : «C'est 30 ans d'une vie, d'un engagement !»

Fait : le blues supprime la malédiction

Le champion du monde en titre participera aux huitièmes de finale de la Coupe du monde pour la première fois depuis le Brésil en 2006. Cette deuxième victoire, coutumière sous Didier Deschamps, permet aux Bleus d’accéder au tour suivant, et un match nul face à la Tunisie suffira à confirmer la première place. groupe. RÉ.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button