l’écologiste Yannick Jadot visé par un tag hostile, la réaction de Sandrine Rousseau critiquée à gauche

Plusieurs milliers d’opposants à un projet de bassin agricole ont manifesté samedi 29 et dimanche 30 octobre à Sainte-Soline (Deux-Sèvres), en présence de plusieurs personnalités politiques écologistes dont Yannick Jadot. Une visite qui n’a visiblement pas plu à certains militants : la voiture dans laquelle s’est rendu le candidat européen Ecologie-Les Verts (EELV) à la présidence, en compagnie du député Charles Fournier, marqué de mots. “fissure”, comme le montre l’image de BFMTV. Un acte qui a fait réagir la gauche dimanche.

A Sainte-Soline, Yannick Jadot a également subi une prise de parole lors de la prise de parole, et a eu une vive dispute avec les militants qui réclamaient “l’ultra-gauche”, devant la caméra de BFMTV. Commentant l’inscription qui lui était adressée, il critiquait “les gens qui jouent à la division”.

« EELV condamne sans condition les actes de violence commis par les manifestants contre Yannick Jadot et Charles Fournier »ont écrit deux secrétaires nationaux adjoints du parti dans un communiqué, dimanche en fin de journée. “Le combat pour l’environnement est non-violent, et rien ne peut justifier l’humiliation ou la dégradation”.

Interrogée quelques heures plus tôt sur BFMTV, la députée EELV Sandrine Rousseau a déterminé que le tag ciblant les élus ne l’était pas. “ne fait pas avancer le débat”. Ceci dit, Yannick Jadot doit comprendre qu’il faut redécouvrir une écologie de lutte”ont suivi celui qui est également présent à Sainte-Soline samedi.

Lire Aussi :  "L’impunité n’est concevable ni ailleurs, ni en Ukraine."

Cette réaction a été critiquée par certaines personnalités de gauche et écologistes. “Je ne comprends pas que des responsables politiques puissent insinuer que des militants ont vraiment attaqué leurs véhicules”a réagi le député de La France insoumise Aymeric Caron sur Twitter. Le climatologue François Gemenne l’a insulté, dans ce même réseau socialde « Légitimer cette violence » et à l’aide d’un “projet politique autoritaire”.

Dimanche soir, Sandrine Rousseau a de nouveau commenté le tag ciblant son ancien concurrent à la primaire de quartier : “Yannick Jadot ne doit pas être insulté”a-t-il écrit sur Twitter, relayant le communiqué d’EELV.



Source

Lire Aussi :  « J’étais dans une posture intenable »

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button