Le restaurateur Brahim Bourkia lance le « Burger suspendu » pour soutenir les étudiants précaires

AA / Nice / Feïza Ben Mohamed

Brahim Bourkia s’est fait un nom en 2020, alors que le monde était durement touché par la pandémie de Covid-19, en offrant des repas gratuits aux étudiants vulnérables.

Son initiative et l’élan de solidarité qui en a résulté, ont été salués par de nombreux médias, internautes et autres personnalités qui en ont parlé.

Depuis, le concept a fait du chemin et le jeune restaurateur de Mantes-la-Jolie, a ouvert le concept national “Gurger Différé” pour financer des repas étudiants durement touchés par l’inflation et la précarité partout en France.

Pour son initiative, il a été récompensé mardi lors du sommet de l’inclusion économique organisé par le ministère de l’Economie et des Finances, où il a remporté le prix du jury et le prix du public pour le démarrage du lancement du “Delayed Burger”.

Dans un entretien accordé à l’Agence Anadolu, Brahim Bourkia est revenu sur son projet, son mode de fonctionnement et sa finalité.

– Un restaurateur solidaire

Le propriétaire du restaurant “l’Etoile de Fès”, situé dans les Yvelines, le sait : pour les étudiants, manger est devenu un véritable challenge.

Lorsqu’une file d’attente interminable a été enregistrée en Île-de-France lors de la distribution de nourriture organisée par l’association de solidarité, il a également décidé d’apporter sa pierre à l’édifice.

“Je suis assez sensible à la situation des sans-abri et des démunis” et “j’ai organisé la première solidarité du réveillon où j’ai ouvert les portes de mon restaurant aux sans-abri de la ville le 31 décembre 2017”, a-t-il rappelé. , précise a passé “et ils sont beaux le soir”.

Lire Aussi :  le policier qui n'a pas pris la plainte de la victime de violences conjugales a été suspendu

Le jeune père de famille s’est aussi investi dans une association locale à qui il a fourni “chaque quart de burgers pour qu’ils puissent être distribués aux maraudeurs”.

Mais c’est lors de la crise sanitaire liée au Covid-19 que l’engagement de Brahim Bourkia a pris une nouvelle dimension et qu’il a décidé de s’investir à nouveau.

“J’ai remarqué très vite qu’en France les étudiants étaient très touchés, certains ont failli se suicider parce qu’il n’y avait pas de nourriture et qu’ils n’arrivaient plus à joindre les deux bouts”, raconte-t-il.

Il a alors décidé de “démarrer le tweet en leur parlant et en leur expliquant que s’ils sont étudiants et qu’ils ont des idées noires parce qu’ils n’ont pas à manger, ils peuvent venir chercher un burger ou des tacos dans leur établissement”.

Après le tweet, son initiative “financée en grande partie de (sa) poche” a connu “un buzz monumental” et “des foules de gens”.

“Les restaurateurs veulent faire comme moi mais ils ne savent pas comment, alors que les étudiants trouvent dommage que je ne sois pas présent dans une autre ville de France”, a déclaré Brahim Bourkia, qui a donc décidé de faire “Le Burger suspendu”. .

Lire Aussi :  COUPE DU MONDE 2022 | France - Angleterre | Les notes : Griezmann – Lloris, ces patrons sont gigantesques

– Un concept participatif innovant et inédit

Grâce à l’enthousiasme des bénéficiaires de cet élan et aux bienfaiteurs qui aident le restaurateur à financer ce précieux repas, le concept a complètement changé ces derniers mois.

Brahim Bourkia “s’est entouré de gens sérieux” et “a commencé à réfléchir à une solution efficace, qui ne nécessite pas de gros fonds, de stockage ou d’énergie”.

Les volontaires “ont donc rédigé le cahier des charges et lancé un appel d’offres via des développeurs” avant de recevoir plusieurs devis.

“Huit mois plus tard, l’application est disponible”, se réjouit l’idée de ce projet solidaire.

Le processus est simple, il suffit d’envoyer une “invitation à un restaurant qui souhaite être partenaire” pour que “le dossier soit créé et le QR mis à disposition”.

“Il n’a qu’à accrocher une affiche contenant son QR code sur la vitrine/borne/comptoir” et “lorsque le client vient commander, il dit qu’il a la possibilité de ‘offrir un ou plusieurs menus à des élèves défavorisés'”, explique Brahim. Bourkia.

Le bienfaiteur “peut alors créer un compte en moins de 3 minutes et proposer un menu” sans risque de gaspillage puisque “le restaurateur ne prépare rien jusqu’à ce que l’étudiant” qui a faim entre et réserve un menu disponible.

Ainsi, les bénéficiaires ont « 12 heures pour venir retirer leur menu » et doivent attendre 24 heures pour en commander un nouveau.

Lire Aussi :  Entretien avec Jacques Pellet, l’ambassadeur de France au Cambodge

– Le projet est récompensé par des fonds SENS

Brahim Bourkia a remporté mardi soir deux prix symboliques pour ce jeune entrepreneur de banlieue : le prix du jury et le prix du public.

Cette distinction permet un financement du fonds SENS décerné par la fondation Mozaïk dans le cadre du sommet de l’inclusion économique organisé par Bercy.

Outre un chèque de 15 000 euros sous forme de “prêt à taux zéro et sans garantie” afin que les lauréats aient la “possibilité de faire passer leur projet à une vitesse supérieure”, Brahim Bourkia s’est également vu proposer un spot publicitaire qui pourrait être diffusée sur la première chaîne d’information en continu, BFMTV.

Sur son site internet, la fondation Mozaïk précise que cette récompense “permet aussi de donner des labels et d’accéder à des soutiens pour obtenir d’autres fonds”.

Le président français Emmanuel Macron, qui n’a pas pu participer à l’édition 2022 de ce sommet de l’inclusion économique, en raison de son départ vers les Etats-Unis, a promis que la prochaine édition se tiendrait à l’Elysée.

Seule une partie de la dépêche, que l’Agence Anadolu diffuse à ses abonnés via le système de diffusion interne (HAS), est brièvement diffusée sur le site Web d’AA. Veuillez nous contacter pour vous inscrire.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button