le gouvernement veut aller “au-delà de 1 100 euros” minimum pour les carrières complètes

Vers un plancher de 1 100 euros à la retraite pour une carrière complète ? C’est en tout cas l’ambition du gouvernement, suite à une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. “Au vu de l’inflation et de la revalorisation du Smic, nous entendons dépasser les 1.100 euros, (…) environ 85% du SMIC net”soit 1.130 euros aujourd’hui, a précisé Olivier Dussopt, ministre du Travail, dans un entretien à Échos (article payant) mis en ligne le lundi 14 novembre.

Selon le ministre du Travail, il s’agit de création “un écart suffisant entre le minimum vieillesse (953 euros pour une personne aujourd’hui) et le minimum retraite, afin d’apprécier le travail”. Pour Olivier Dussopt, cet écart “Il permettra à environ 25% des nouveaux retraités – et plus souvent des femmes – d’avoir une pension plus élevée”.

Lors de la soirée d’ouverture du deuxième cycle de consultations sur la réforme des retraites, Olivier Dussopt a également détaillé les régimes spécifiques qui seront concernés, précisant. “C’est l’industrie électrique et gazière, la RATP ou encore la Banque de France”. Selon lui, le gouvernement « Privilégier la clause grand-père, dans le modèle SNCF, qui ferme l’accès au régime spécial pour les nouveaux agents ».

Olivier Dussopt n’en doute pas “La question du régime de l’Assemblée nationale et du Sénat sera discutée dans le cadre du départ parlementaire”mais sans compter certains régimes, comme ceux des marins ou des danseurs de l’Opéra de Paris et de la Comédie Française.

Lire Aussi :  Jordan Bardella exprime sa "reconnaissance" envers Marine Le Pen, lors de son premier discours de président du RN

Interrogé sur l’éventualité d’une différence d’âge à partir de laquelle il est possible de prendre progressivement sa retraite (60 ans), le ministre a déclaré dans cet entretien avec réverbération machin “Quand on décale l’âge d’ouverture de la droite, c’est logique que le niveau se décale d’autant”. Cette logique fonctionne particulièrement bien pour le système de carrière longue, qui permet de prendre une retraite anticipée si l’on commence à travailler avant l’âge de 20 ans.

Lire Aussi :  Le couple France-Allemagne bat de l’aile, voici pourquoi

Toutefois, le ministre du Travail voit deux exceptions : le gouvernement ne veut pas “Déplacement de l’âge de libération des remises à 67 ans”ne pas “Modifier la limite d’âge permettant la retraite à taux plein pour les assurés handicapés ou inaptes à 62 ans et pour les travailleurs handicapés à 55 ans”.

Interrogé sur le marquage des économies réalisées, Olivier Dussopt a répondu que “Pas un euro de cotisation ne financera autre chose que les retraites”. Mais en favorisant l’emploi des personnes âgées, la réforme pourrait aussi générer plus de recettes fiscales et sociales pour les autres branches de la Sécurité sociale, a-t-il dit.

Lire Aussi :  Après le succès de « Fief », David Lopez explore à vélo la France rurale dans son nouveau livre « Vivance »



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button