L’amour est dans le pré : La question du sexe cause la rupture d’un couple (SPOILER)

Dans L’amour est dans le pré Cette année, Alain Sans aucun doute l’un des lapins les plus chauds de la saison ! Il l’a prouvé avec son rival Marie est là. Un agriculteur à la retraite aux allures de cow-boy tombe amoureux d’elle en lisant ses e-mails, et son attirance est une fois confirmée. Rencontres rapides. C’est donc tout naturellement qu’il l’a invitée chez lui à la ferme.

Bien que tout semble aller pour le mieux, Alain finit par refroidir le naturaliste comme lui, la faute à son excès de rencontres intimes. Dans le prochain chapitre de L’amour est dans le pré, qui sera diffusé sur M6 le 31 octobre, mais est déjà dans Salto, alors Marie-Ange a expliqué avoir pris la décision radicale. “Nous avons passé un bon moment à la fête d’hier, c’était génial, mais nous avons tous les deux senti qu’il y avait des choses que nous devions éclaircir. Nous avons donc eu une bonne discussion. Et, du coup, on n’était pas sur la même longueur d’onde, et l’aventure s’est arrêtée là“, dit-elle.

Nous n’avons pas beaucoup bu au grand dam d’Alain

Marie-Ange a précisé leur principal désaccord : “Il y a autre chose dans lequel nous sommes très différents, et c’est l’approche intime. Parce qu’Alain est prêt tout de suite, mais je ne peux pas coucher avec quelqu’un après cinq jours, j’ai besoin d’en savoir plus sur les personnes avec qui je vais faire cette activité. Alors, au grand dam d’Alain, nous n’avons pas beaucoup bu. C’est quelque chose qu’il a très mal vécu.”

Avant de boucler ses valises, Marie-Ange a partagé un dernier petit-déjeuner avec Alain, au cours duquel ils ont eu le temps de débriefer. La pétillante candidate promet d’avoir passé une “super” semaine à ses côtés, mais Alain ne s’est toujours pas remis de démentis répétés. “Nous sommes d’accord, sauf qu’il n’y a pas de cible. Moi, j’ai voulu trouver un vrai compagnon, mais ça n’a rien donné. Nous n’avons pas de définition uniforme des mots“, lui a-t-il dit. Et lui une fois seul à se confier aux caméras :”Quand il s’agit de sexe, nous ne sommes pas connectés. Hier soir, je lui ai proposé de coucher avec elle et elle a dit ‘oui mais on va vraiment dormir’. Alors ok, je ne suis pas là pour forcer qui que ce soit, si rien ne se passe maintenant, il ne se passera rien, ce ne sera pas spontané.“.

A la fin, Alain s’est dit “Grosse déception“.”Je pense que nous avons raté quelque chose. Il y avait un malentendu“, a-t-il regretté.

Source

Lire Aussi :  Handifeel’s accompagne les entreprises sur la question du handicap

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button