la France va finalement accueillir le navire humanitaire

DIPLOMATIE – Le gouvernement a annoncé, ce jeudi 10 novembre, que la France accueillera enfin à Toulon, « étonnante “, le navire humanitaire Viking Ocean, échoué en Méditerranée avec 234 migrants à son bord et soumis à plusieurs jours de combats entre la France et l’Italie.

Une décision a été prise compte tenu des quinze jours d’attente en mer que les autorités italiennes ont fait subir aux passagers », a notamment commenté le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, convaincu des mesures à l’issue du Conseil des ministres, comme vous pouvez le voir dans la vidéo au dessus de l’article. se disputer” le choix n’est pas compris L’Italie n’offre pas non plus de port d’accueil au bateau car ” manque d’humanité et de professionnalisme de Rome, le ministre a ajouté que « le troisième les habitants seront relocalisés en France.

Les autorités françaises ont pris une décision extraordinaire pour remédier au comportement inacceptable du gouvernement italien et ont invité le navire à rejoindre le port militaire de Toulon. », a notamment lancé Gérald Darmanin, très remonté donc contre le gouvernement de Giorgia Meloni. Il a déterminé que le Viking Ocean est attendu ce vendredi 11 novembre au matin à Toulon. Par ailleurs, face à l’attitude de l’Italie, la France a décidé de suspendre ” avec effet immédiat » accueil prévu cet été de 3 500 réfugiés actuellement en Italie.

Lire Aussi :  « J’étais dans une posture intenable »

Une évacuation médicale a été annoncée

Un peu plus tôt, l’évacuation sanitaire de quatre personnes à bord pour raisons de santé avait été annoncée. “Le secrétariat général de la mer, sur ordre du Premier ministre, a procédé à une opération d’évacuation sanitaire en mer des quatre migrants qui se trouvent actuellement à bord du Viking Ocean”a annoncé jeudi dans un communiqué que le corps était rattaché à Matignon et dirigé par l’ancien préfet de police de Paris Didier Lallement.

Selon l’ONG SOS Méditerranée, qui a affrété le bateau humanitaire, il y avait trois migrants et un guide. Elles sont “dans un état de santé grave et nécessitant des soins hospitaliers”. “L’un des patients est instable et n’a pas répondu au traitement à bord depuis le 27 octobre. Les deux autres ont subi des blessures en Libye qui, en raison du long retard du traitement, risquent désormais d’avoir des conséquences négatives à long terme”a détaillé le porte-parole de SOS Méditerranée à l’AFP.

Lire Aussi :  Condamnation de la France pour "inaction climatique" : "Pas pour ma pomme", se défend Macron

Rome et Paris se sont renvoyé la balle

L’Ocean Viking a secouru ces migrants, pour certains il y a près de trois semaines, entre la Libye et l’Italie, alors qu’ils tentaient de rejoindre l’Europe dans des embarcations de fortune.

L’évacuation sanitaire a cependant été décidée avant la décision française d’accueillir le navire, le dernier des quatre navires humanitaires qui ont recueilli un millier de migrants et bloqué en mer par l’Italie depuis plusieurs jours. Face à ce blocage, SOS Méditerranée s’est tournée vers la France, qui de son côté renvoie depuis longtemps ses voisins italiens au droit européen. Avant de finalement changer de cap et de décider d’accueillir le Viking Ocean.

Lire Aussi :  « Monsieur le président, votre silence est assourdissant », la lettre de 10 000 soignants à Emmanuel Macron

Gérald Darmanin a également précisé dans son allocution que les passagers recevront « une assistance médicale et sanitaire est nécessaire à leur arrivée à Toulon, le contrôle de sécurité aura lieu et que les demandes d’asile et de titre de séjour des personnes embarquées seront étudiées. Un tiers des passagers « se conforment à cette demande » seront alors accueillis en France et autant en Allemagne, tandis que des propositions affluent désormais d’autres pays européens pour prendre en charge les migrants survivants.

Suite à cette annonce française, l’ONG SOS Méditerranée a déclaré « soulagement amer “, et a insisté pour qu’il ” urgent que l’UE mette en place un mécanisme permanent de distribution “, pour éviter les conflits entre pays européens à chaque fois qu’il y a un navire de sauvetage.

Voir aussi dans Le HuffPost :



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button