la France redevient exportatrice nette d’électricité

Selon RTE, le solde exportateur net d’électricité est de 1,4 térawattheure (TWh) depuis le 1er janvier. Cela représente l’équivalent de l’électricité consommée sur un an par 450 000 foyers.

Au tournant de 2023, la France redeviendra exportatrice nette d’électricité, au moins temporairement, grâce à un hiver doux, une bonne production éolienne et les efforts d’EDF pour reconnecter les réacteurs nucléaires, a-t-on appris mardi auprès de hauts responsables et de très hauts responsables. tension du réseau électrique de RTE.

“Depuis le 1er janvier, le solde exportateur net d’électricité s’élève à 1,4 térawattheure (TWh)”, a indiqué RTE à l’AFP. En ordre de grandeur, cela représente l’équivalent de la puissance consommée sur un an par 450 000 foyers.

Lire Aussi :  Farid El Haïry, un innocent devant la cour de révision

En d’autres termes, la France a commencé à exporter plus d’électricité vers ses voisins européens qu’elle n’en importait, au moins temporairement.

“fais attention”

« Des consommations très faibles, des éoliens produisant à plein régime et du nucléaire produisant dans la moyenne prévue par RTE, tout cela fait que nous sommes exportateur d’électricité et qu’il n’y a plus rien à dire sur la coupure », conclut Nicolas Goldberg, expert energy chez Colombus Consulting, rejoint par l’AFP.

“Mais il faut faire attention”, relativise-t-il, car “tout cela peut basculer assez vite, si en février il y a un coup de froid et un peu de vent”.

Selon RTE, la France est revenue à des exportations nettes dès la première semaine des vacances de Noël, en veillant à réduire la tension sur le système électrique, notamment pendant cette alerte hivernale.

Lire Aussi :  Morning meeting AOF France / Europe - Hausse attendue sur les marchés avant la réunion de la Fed cette semaine - 31/10/2022 à 08:33

La France a été importatrice nette tout au long de l’année 2022 (sauf en février et mai), la première depuis 42 ans.

73,5 % du parc nucléaire français s’y trouve

Historiquement, principal pays exportateur d’électricité en Europe, la France a en effet eu recours l’an dernier à des importations massives depuis l’Espagne ou l’Allemagne pour compenser le manque de disponibilité sans précédent de son parc nucléaire et les retards dans le développement des énergies renouvelables, qui ont entraîné une hausse. risque de coupures de courant en hiver.

Lire Aussi :  Météo en Bretagne : un coup de vent avant le froid, la neige et le grésil

Sous la pression du gouvernement, EDF a repris du service depuis fin 2022. De nombreux réacteurs ont été fermés pour maintenance programmée mais prolongée, et des problèmes de corrosion découverts fin 2021 nécessitent de longues réparations.

“Les ingénieurs, ouvriers, salariés d’EDF viennent de restituer aujourd’hui (dans le réseau) les 45 gigawatts qu’ils ont promis pour la mi-janvier” (sur une capacité totale installée de 61,4 GW), s’est félicité mardi le ministre du Territoire. Economie Bruno Le Maire, devant les députés.

Le parc nucléaire français affichait mardi 73,5% de disponibilité, un niveau jamais atteint depuis février 2022, selon les chiffres d’EDF analysés par l’AFP.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button