entre Olivier Giroud et la France, un amour tardif

L'attaquant des Bleus Olivier Giroud salue les supporters français après la victoire contre le Danemark, au stade 974 de Doha, au Qatar, le 26 novembre 2022.

Comme souvent chez Raymond Domenech, la sentence se veut définitive, mais non dénuée de fondement dans ce cas particulier. “La France n’aime pas ce style de joueur, grand homme, nous n’aimons pas ça”, clame l’ancien coach à propos d’Olivier Giroud. Striker restera comme ça “mal aimé”Le titre du documentaire de la chaîne L’Equipe diffusé en 2017 dans lequel l’ancien entraîneur intervient et raconte l’histoire d’un joueur qui partage même avec lui-même.

Cinq ans plus tard, Giroud est toujours grand (1,92 m), costaud mais enfin aimé, ou du moins reconnu. Une nouvelle sensation à 36 ans. “Ces derniers temps, il est adoré”, ajoutait même Didier Deschamps avant la victoire face à l’Australie (4-1) aux questions de journalistes étrangers inquiets de sa popularité dans le pays champion du monde. Auteur d’un doublé contre les Socceroos, l’attaquant fait désormais jeu égal avec Thierry Henry comme meilleur entraîneur de l’histoire de l’équipe de France, avant de le dépasser avec 52e but, dimanche en 8e de finale contre la Pologne au stade Al-Thumama de Doha.

Lire Aussi :  Coupe du monde 2022 |France - Argentine | Didier Deschamps : "Ça se joue à quoi ? Une frappe à la 120e…"

Les entraîneurs ne sont pas dupes. Il sait que l’incertitude sur la présence de Giroud au Qatar a soutenu la cote de ce dernier. Parfois, nous aimons ce que nous craignons de perdre. Pour des histoires sur “loi”, Deschamps ne voyait pas l’attaquant de l’AC Milan jouer la doublure de Karim Benzema avec un grand sourire et sans colère. Avant de changer d’avis. Dans son genre, on ne fait pas mieux qu’Olivier Giroud en France, peu importe l’avis on peut avoir ce qu’il faut pour être avant-centre.

Lire Aussi :  Foot PSG - Lionel Messi refuse d'humilier la France
Lire aussi : Articles réservés à nos abonnés Olivier Giroud dans “Le Monde”, de “buteur né” à meilleur buteur des Bleus

Retour d’éclats de rire et de connivence avec les journalistes présents dans la médiathèque, “DD” pointant alors du doigt les moqueurs la veille, ils sont allergiques au style de Giroud, les gens qui restent froids devant son efficacité, enferment-le. dans une comparaison stérile avec Benzema ou ne voir que les limites techniques de la méthode de notation des buts de l’Allemagne de l’Ouest des années 1980.

“Une finesse technique rare” pour la grandeur

Après avoir joué une décennie en Angleterre (à Arsenal et à Chelsea), le Français préfère se définir comme un Ancien attaquant. donc Giroud considère un “Buteur de la vieille école” et ne te prends pas pour les autres. “Je suis moins rêveur que Kylian Mbappé : je ne vais pas prendre le ballon et accélérer comme il l’a fait contre l’Argentine en Coupe du monde. Avec mon gabarit, je ne peux pas faire ce que fait Neymar ou je suis une machine comme Ronaldo. Je ne fais pas de spectacles. Mais je fais Giroud”il a théorisé en 2020 dans une interview avec un magazine SoFoot.

Il vous reste 57,19% de cet article à lire. Ce qui suit est réservé aux abonnés.

Lire Aussi :  Val-de-Marne : un ado de 16 ans poignardé à mort devant un lycée, l’auteur présumé, 16 ans, interpellé

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button