“Dans mon lycée, on m’appelait ‘poubelle'”

PARIS, FRANCE - 28 JUIN : Frédéric Bell assiste au vernissage et à la fête d'anniversaire d'Emmanuel Ribojat au Angie Club le 28 juin 2022 à Paris, France.  (Photo de Foc Kan/WireImage)

Frédérique Bel, adolescente troublée : “Dans mon lycée, on m’appelait “poubelle”. (Photo par Foc Kan / WireImage)

Ce mardi 22 novembre 2022, France 2 rediffuse “L’étudiant et Monsieur Henry”. A l’affiche du film, l’actrice Frederic Bell porte bien son nom aujourd’hui et est aussi célèbre pour son talent que pour sa beauté. Mais dans sa jeunesse, il a longtemps souffert des complexes et des surnoms que lui donnaient ses camarades de classe.

Tous ceux qui portent un patronyme proche d’un adjectif le savent : enfants et adultes sont prompts à faire des mots similaires ou des comparaisons plus ou moins réussies. Surtout quand il s’agit d’adjectifs liés au physique. Frédérique Bel en a fait l’expérience dans sa jeunesse, bien avant qu’elle ne prenne confiance en elle et que son parcours en fasse un visage familier des Français.

Vidéo. Le meilleur Instagram de Frédérique Bel : ses photos de pin-up et son chien adoré

L’adolescence est marquée par des complexes

Il est difficile d’imaginer Frederick Bell avec des complexes. L’actrice révélée de “La Minute Blonde” a en fait commencé sa carrière en tant que mannequin de lingerie et doublure de corps pour financer ses cours de théâtre. Pourtant, dans une interview accordée à l’édition suisse de 20 Minutes, elle confie que dans sa jeunesse son physique était loin d’être idéal. « Au début, la nature ne me gâtait pas ! J’ai parcouru un long chemin », a-t-il déclaré en 2014.

Lire Aussi :  Meilleur transit, divertissement nécessaire pour NY lors de l'organisation de la Coupe du monde 2026

Pendant son adolescence, elle a été taquinée par les élèves de sa classe. C’est à cette époque qu’elle décide de miser, en plus de son apparence physique, notamment sur son sens de l’humour : “J’ai compris qu’il fallait que je développe autre chose que le corps. J’ai commencé par l’humour et l’intelligence, et j’ai attrapé le repos en cours de route.”

Un personnage basé sur des clichés

Si Frédéric Bell est beau, sous le rôle de la blonde Dorothy Dahl, elle qui s’est fait connaître sur Canal +, n’hésite pas à jouer avec humour sur les clichés entourant la belle, souvent répertoriée comme peu intelligente. . “Une blonde dans un film aujourd’hui doit être un peu idiote, considérée comme un objet sexuel. L’époque de Catherine Deneuve est révolue. La misogynie est pire aujourd’hui. Les droits des femmes sont restreints. Le progrès ne va pas avec la liberté”, a-t-elle déploré dans un chronique pour TV Mag.

Lire Aussi :  Audiences samedi : Quel score pour la 10 000e de "Questions pour un champion" ?

Et, une fois redevenue brune, elle s’est vite rendu compte que l’image que les producteurs et les réalisateurs pouvaient avoir d’elle était différente : “J’ai réalisé que les réalisateurs me voyaient différemment, et on m’a donné des rôles plus ‘dramatiques’.”

Vidéo. Julia Piaton affronte la majesté de Frédéric Bell en crop top et robe fendue au Gaborque Festival

Relation avec le corps incarné

Aujourd’hui, à 47 ans, Frederic Bell est bien dans sa peau, et même si ses poses en sous-vêtement ne plaisent pas à tout le monde, il a toujours envie d’impressionner. Comme elle l’a confié à Glamus, son rapport à son apparence a évolué : “Mon corps est mon outil de travail et le miroir de mon âme. C’est mon temple, et j’essaie d’en prendre soin en évoluant avec lui. Avec lui. (… ) J’ai des complexes. Où sont-ils ?” Je sais, mais j’essaie de me concentrer et de mettre en valeur mes atouts. Le corps, c’est avant tout sa façon de bouger, son regard, l’énergie qu’il dégage… une personnalité.”

Lire Aussi :  Olivier Marchal se confie sur les menaces de mort que reçoivent ses quatre enfants

Et, au bout de 20 minutes, elle prend une décision évidente, un peu risquée, mais peut-être plus réaliste : « Je suis comme un vilain petit canard qui s’est transformé en un beau cygne. Mais je sais que la beauté est périssable, et je serai . Encore moche.” Cela ne l’empêche pas d’être en harmonie avec son corps.

Lire la suite

>> “Trop trash” : Frédérique Bel a été ignorée des marques de haute couture à cause de sa silhouette

>> Frederick Bell révèle un instantané de ses années universitaires : sa ressemblance avec la star hollywoodienne déconcerte les fans

>> Frederic Bell exprime la merveilleuse passion qu’il partage avec sa famille

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button