Coupe du monde de Rugby à XIII : les “gros” sont déjà au rendez-vous

Avant les Tonga contre le Pays de Galles lundi soir et la Papouasie-Nouvelle-Guinée contre les Îles Cook demain, la deuxième journée a vu les trois favoris de leur groupe sceller leur billet pour les quarts de finale. Les Tonga devraient rejoindre les “grands garçons” ce soir.

La 16e Coupe du monde de l’histoire, qui a débuté le 15 octobre, a annoncé ses quinze premiers matchs sur les 31 prévus pour la finale à Old Trafford, samedi 19 novembre. Il n’est pas étonnant que les trois “grands” aient enregistré leur participation aux quarts de finale. L’Australie (vendredi), l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande (samedi) ont confirmé leurs billets. Les Tonga devraient les suivre lundi soir en cas de succès face aux Gallois.

En revanche, l’Ecosse, le Pays de Galles (en cas de défaite lundi soir) et deux nouveaux venus en Coupe du monde, la Grèce et la Jamaïque, peuvent réserver leurs billets aller-retour avant de disputer leur dernier match de poule.

Une bande de 4

L’Australie (126 points) et l’Angleterre (102) ont impressionné les observateurs. Malgré les Kangourous, avec quatre matches en quatre ans, les automatismes ne manquent pas et ils s’avèrent être les dignes successeurs de leur couronnement. L’ailier Josh Addo-Carr a déjà marqué six essais en deux matchs. Confirmation aussi de la venue du pilier de la Drac aux Tonga, Siosua Taukeiaho, et Joseph Manu, l’ouvreur néo-zélandais. L’Angleterre de Sam Tomkins, vainqueur de la France (42-18), est en place grâce à “sa” nomination, avec l’histoire et l’ambition de devenir enfin champion du monde pour la première fois. Difficile à dire, si les Anglais sont au niveau des Australiens, le pays parlera. Mais l’entraîneur a profité des signaux d’alerte envoyés contre Benjamin Garcia et ses proches pour évaluer la situation. “Je n’étais pas en colère”demanda Shaun Wane, “Mais je savais juste qu’on pouvait faire mieux. J’étais frustré parce que dans les vingt premières minutes je pensais que nous étions exceptionnels et dans les vingt dernières minutes nous nous sommes un peu éloignés, mais je ne veux pas sous-estimer les Français. Je savaient qu’ils seraient bons et ils nous ont mis au défi, mais je sais aussi à quel point nous pouvons nous améliorer.”a-t-il annoncé.

Lire Aussi :  Les sombres prévisions du FMI pour l’économie européenne en 2023, entre forte inflation et croissance faible

Quatre autres billets à offrir

Les Fidji et le Liban devraient obtenir les conditions. Une victoire des Fidjiens face à l’Ecosse samedi suffit. Idem pour le Liban de Michael Cheika, qui doit battre la Jamaïque dimanche. L’entraîneur du Liban, Cheika, est alors confronté à un vrai problème. Il suivra ses hommes en quart de finale le 4 novembre et préparera, dans le même temps, Angleterre-Argentine (dont il est le sélectionneur) le dimanche 6 novembre à Twickenham. Mais XV cette fois et dans le cadre de la tournée d’automne. Dans le groupe D, la rencontre de ce mardi soir entre la Papouasie-Nouvelle-Guinée à Warrington devrait permettre à leur vainqueur d’accéder plus facilement aux quarts de finale.

Lire Aussi :  Martin Groslambert : « Un rêve il y a encore quelques heures » - Actualité

Un bloc ou un avion ?

Le dernier match de qualification s’achève dimanche avec le duel Samoa-France. “Nous avons joué contre l’Angleterre il y a 12 mois et je peux voir une énorme amélioration.”a déclaré Laurent Frayssinous avant d’ajouter : “Si nous continuons à construire et à apprendre – nous apprendrons quelque chose samedi – nous affronterons les Samoa avec confiance car je pense que nous méritons d’être reconnus après nos deux derniers matchs.”. Si les « grands » sont là, le seul qui est sur le point d’abandonner est l’adversaire des Bleus. En espérant que la seule surprise de ces phases de poules arrivera à Warrington dimanche à partir de 18h.

Lire Aussi :  « Les produits surgelés c'est terminé ! Electricité trop chère ! ». L’édito de Charles SANNAT
Couverture en direct de Bolton: continue ce mardi pour les joueurs
Les joueurs ont obtenu une pause de deux jours et demi après le match contre l’Angleterre à Bolton samedi. Le traitement a été organisé le dimanche matin, mais pas de terrain. “L’objectif était qu’ils expriment leurs idées et leur état d’esprit après tout le savoir et les efforts qui leur sont demandés depuis bientôt trois semaines”, explique l’entraîneur des Bleus Laurent Frayssinous. Les entraîneurs étaient au travail dimanche pour préparer le retour vidéo qui sera fourni aux joueurs aujourd’hui à 13h.Ce matin, le staff technique étudiera et confirmera la stratégie et les plans de match pour Samoa contre France dimanche (18h) à Warrington. Les joueurs sont éligibles pour une séance de musculation à l’Université de Bolton à partir de 14h30 avant la prochaine séance sur le terrain à la “Bolton School”. La préparation du dernier match de poule a clairement commencé hier.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button