Coupe du monde 2022 I Avant France – Danemark : Antoine Griezmann, équilibriste et variable d’ajustement de luxe

Après la blessure de Lucas Hernandez, au moment de dresser la liste des arrières gauches possibles pour les Bleus, il n’était pas écarté. Apparemment. Bien sûr même. Car si on se trompe (à peine), Antoine Griezmann peut jouer presque n’importe où sur le terrain. Et à la fin de sa carrière barcelonaise, son positionnement à gauche laissait penser qu’il doublait parfois avec Jordi Alba. Malheureusement. Qu’il s’en convainque : Didier Deschamps ne le lui réservera pas chez les Bleus. Quoi qu’il en soit, cela nous rappelle que Griezmann peut presque tout faire.

Le match contre l’Australie l’a prouvé une fois de plus, puisque l’attaquant des Blues, qui compte 111 sélections et 42 buts, a été propulsé dans un rôle que l’on pourrait facilement qualifier d’hybride. Entre le supporter et le milieu de terrain.

Engagé et d’une première touche, Antoine Griezmann a mangé la craie en bas à droite pour trouver Ousmane Dembelé devant. Dans la première phase défensive des Bleus, le Madrilène a choisi un poste classique, 10 derrière Giroud. Mais c’était sur sa première balle.

Parce que le reste du match a peint un schéma complètement différent lorsque Griezmann était au milieu, pas tout à fait le bon relayeur, pas tout à fait en soutien d’Olivier Giroud. Souvent à droite, parfois à gauche. Parfois haut, parfois plus bas, surtout quand la balle monte. Le numéro 7 français a régulièrement oscillé entre les deux positions, compensant son manque d’éthique de travail par de l’énergie, du coffre et de la générosité.

Lire Aussi :  MotoGP, RNF aux mains des Roumains : un maxi-investissement de 50 millions d’euros

Dix matchs sans buts

Ce que Didier Deschamps a déclaré mardi après la victoire de l’Australie (4-1) : « De par sa force et sa précision technique, Antoine est un joueur qui, selon ce que fait l’adversaire, peut se retrouver dans un rôle de milieu de terrain. Ce n’est pas un sacrifice pour lui, c’est un bonheur. Si j’ai fait ce choix avec ces joueurs, c’est parce que le but est de monter une équipe qui peut créer des problèmes à l’adversaire. On en a fait beaucoup. C’est vrai que parfois on a pu être déséquilibrés à cause de positions qu’on pouvait corriger. Mais ça aussi c’est nouveau, on n’avait pas Je n’ai pas fait ça avant.”

Lire Aussi :  Centre d'Ilbarritz : un plan ambitieux à l'étude suite aux menaces d'érosion

L’Australie ne sera pas sur la route samedi. Mais le Danemark, qui a battu les Bleus à deux reprises en route vers la Coupe du monde. Et il devrait y avoir du changement. Mais il ne s’agit pas d’Antoine Griezmann. L’entraînement d’avant-match à huis clos a révélé que Jules Koundé remplacerait Benjamin Pavard dans le onze.

“Giroud peut devenir buteur à la Coupe du monde”

S’il a toujours été l’homme à tout faire des Bleus, et il ne s’en est jamais offusqué, sauf pour l’Euro 2021, où Antoine Griezmann avait poliment exprimé après la Hongrie qu’il souhaitait se rapprocher de l’axe, de sa propre situation et de son propre développement. sa carrière le pousse plus que jamais vers ce rôle d’ajusteur de luxe. Moins décisif ces derniers temps, l’ancien joueur de la Real Sociedad a enchaîné 10 matches sans but chez le tricolore, chose qui ne lui était jamais arrivée auparavant.

Cela ne semble pourtant pas l’affecter. En tout cas, ce n’est pas l’impression qu’il donne à ses coéquipiers et au premier d’entre eux, Hugo Lloris. “Je vois avant tout un Antoine joyeux avec le sourire disponible sur le terrain. Il fait des efforts, défensivement et offensivement. Au coeur du jeu, ça lui permet de se connecter. C’est là qu’il s’exprime. Le meilleur . Vous l’avez vu contre l’Australie. C’est un joueur d’équipe qui présente ses coéquipiers.

Matteo Guendouzi connaît Antoine Griezmann depuis moins longtemps que le capitaine des Bleus. Mais il a vite reconnu son illustre partenaire, dont il apprécie la palette. “Il fait aussi de très bons tacles, il pourra peut-être jouer le numéro 6 plus tard !”, a-t-il déclaré jeudi. Numéro 6, petit ?

Coupe du monde

Qui recevra le 6 de Pogba ? Apprenez à connaître les numéros de 26 Blues

14/11/2022 à 15:32

la Ligue

Simeone goûte : “On voit Griezmann, qui était absent”

23/10/2022 à 18:31

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button