Chasse : gêné dans sa pratique, un chasseur abat 60 arbres sur un terrain privé et protégé du Cotentin

A Contentin, un chasseur a décimé une soixantaine d’arbres sur un terrain qui ne lui appartenait pas. C’est aussi une zone classée Natura 2000.

Ils existent depuis plus de 40 ans mais ils ne peuvent pas résister à cette passe chasseur. A Contentin, à Saint-Georges-de-Bohon (Normandie), une personne a détruit une soixantaine de peupliers et de nombreux arbustes. le distraire dans sa pratique de la chasse au gabionTechnique de cage immergée pour la capture des oiseaux.

Comme le rapporte le quotidien La Presse de la Manche du 29 octobre, les chasseurs, en plus de nuire à la faune et à la biodiversité par leurs actions, travaillent sur le territoire. qui ne lui appartient pas. Pire, c’est le domaine classé Natura 2000. Donc protégé.

Lire Aussi :  Equipe de France - EdF : Dugarry est une arnaque, c'est pas Noël pour Duga

“C’est un un sinistre», dénonce le propriétaire du terrain après la découverte de ce « meurtre ». « Nous avons touché à notre patrimoine, c’est inacceptable. Nous ne pouvons pas laisser passer cela. Nous ne demandons rien. Trois rangées d’arbres plantés il y a quarante ans ont été abattus sans notre consentement. Regardez le résultat !”, s’indigne Romain Montigny, désormais propriétaire de la maison avec sa sœur.

Pas assez de lumière pour le chasseur

Selon nos confrères, ce chasseur a été rapidement identifié car “il souhaitait depuis longtemps” faire abattre quelques arbres afin de mieux profiter des lumières de la ville voisine pour chasser dans l’étang.

Lire Aussi :  Les chiens souffrent-ils du froid et ont-ils besoin d'un manteau?

Ce dernier ne nierait pas avoir déraciné des arbres dans le cadre de la pratique de la chasse mais assuré. J’ai la permission de mon grand-père, ancien propriétaire terrien. Sauf pour le moment, le petit-fils lui a donné fin d’irrecevabilité.

“Dijid”

“Cet arbre est planté pour faire du bois. Ce n’est pas un chêne. Ce n’est pas une catastrophe écologique», s’est défendu le chasseur auprès de La Presse de la Manche qui affirmait n’avoir abattu qu’une trentaine d’arbres.

Le propriétaire a décidé de déposer une plainte et faire expertiser les dégâts par les agents de l’Office français de la biodiversité (OFB). Le maire de la ville, quant à lui, est décrit comme «répugnant« Le comportement du chasseur. » C’est le domaine où j’aime me promener en famille. Cette brutalité est indescriptible », a-t-il déclaré.

Le chasseur a abattu des dizaines d’arbres dans une parcelle qui ne lui appartenait pas. Pourquoi? Car ils “perturbent la pratique de la chasse”. https://t.co/aPwiNyNib1

– Hugo Clément (@hugoclément) 29 octobre 2022

Une enquête est en cours pour savoir si un permis d’exploitation a été demandé ou non. Finalement, l’affaire a provoqué un tollé et a été résolue par de nombreux militants écologistes, comme Hugo Clément.

Lire Aussi :  un agent du fisc tué chez un brocanteur lors d'un contrôle



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button