ce que contient le budget de la « Sécu » adopté par le Parlement

L’Assemblée nationale a rejeté vendredi soir 2 décembre un nouveau vote de défiance au gouvernement par la Nouvelle Union populaire, environnementale et sociale (Nupes), conduisant à l’adoption définitive du budget social 2023 par le Parlement. Plan d’économies, lutte contre le mérite curatif, accent mis sur la prévention, tour d’horizon des principales mesures contenues dans le projet de loi.

Déficit prévisionnel de 18,9 milliards d’euros

Après un terrible record en 2020 (près de 39 milliards d’euros), les pertes se sont amoindries à moins de 25 milliards en 2021. Pour cette année, ils étaient programmés à hauteur de 17,8 milliards.

Mais l’Assemblée et le Sénat, sur proposition du gouvernement, ont voté l’agrandissement de l’hôpital, notamment pour faire face à la bronchiolite et aux épidémies de Covid-19, portant le manque à gagner prévu à 18,9 milliards de dollars. Pour 2023, il devrait s’élever à 7,1 milliards, si les hypothèses optimistes du gouvernement se confirment.

Coup d’avion pour les laboratoires

Si le budget n’intègre pas les coupes dans le budget alloué à l’hôpital public, des économies sont programmées dans plusieurs secteurs : environ 1 milliard pour la médecine, 250 millions pour les laboratoires d’analyses, 150 millions pour l’imagerie et le même montant pour la complémentaire santé.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés François Brown fait face à plusieurs fronts de protestation du personnel médical.

Cependant, face à un soulèvement des fabricants de médicaments, le gouvernement a abandonné à la mi-octobre certaines mesures qui auraient pu les contenir. Les laboratoires d’analyses sont en grève jusqu’à samedi pour protester contre les coupes qu’on leur demande.

Lire Aussi :  EN DIRECT - Mort de Pelé: Mbappé, Neymar, Ronaldo... Les hommages après le décès de la légende du foot

Un paquet de cigarettes à 11 euros en 2024

Le prix moyen du forfait, qui s’élève actuellement à 10,15 €, devrait passer à 11 € en 2024, sous réserve de l’inflation. La fiscalité du tabac génère entre 13 et 14 milliards de dollars par an contre un coût de l’assurance maladie compris entre 20 et 26 milliards d’euros.

Contraception d’urgence gratuite pour tous

Pour lutter contre les inégalités sociales en matière de santé, des conseils préventifs seront proposés aux tranches d’âge clés (20-25, 40-45 et 60-65). Ces missions doivent également être “un lieu où le sexisme et les violences sexuelles sont identifiés”adjoints ajoutés.

La contraception d’urgence sera gratuite pour toutes les femmes sans ordonnance. Le texte prévoit également de rendre le dépistage de certaines infections sexuellement transmissibles possible sans ordonnance pour tous et gratuit pour les moins de 26 ans.

Un essai de trois ans sur le dépistage obligatoire de la drépanocytose chez les nouveau-nés. Cette maladie génétique héréditaire qui affecte les globules rouges entraîne, entre autres, de l’anémie, un risque accru d’infections et de maladies cardiovasculaires.

Les pharmaciens et les infirmières pourront prescrire des vaccins

Les pharmaciens et les infirmières pourront rédiger des ordonnances de vaccins. Et les sages-femmes pourront vacciner plus de personnes.

Stage pour médecins généralistes prolongé d’un an

L’internat pour les médecins généralistes sera prolongé d’un an, les stages auront lieu à l’extérieur de l’hôpital “En priorité” dans les déserts guérisseurs, les députés de tous bords ont appelé à l’engagement. Le but de cette prolongation de leur formation est de mieux les préparer aux essais libres et d’accompagner leur set.

Lire Aussi :  Attaque en cours d'un hôtel à Mogadiscio, revendiquée par les shebab
Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Grève des médecins libéraux : les causes du « front commun historique »

Pour répondre en partie à la pénurie de soignants, la possibilité pour les médecins et infirmiers hospitaliers de travailler jusqu’à 72 ans a été prolongée jusqu’à fin 2035. -assurance par âge au niveau de revenu établi par le décret. Concilier travail et retraite devient possible pour les professionnels de la santé dans les déserts médicaux.

En raison du manque de médecins de garde sur tout le territoire le soir et le week-end, il est prévu de prolonger “soins permanents” infirmières, sages-femmes et dentistes.

Enfin, les jeunes aidants ne pourront plus travailler de façon temporaire une fois sortis de l’école et devront d’abord se former. “dans un autre environnement”travailleur ou libéral, “pour une durée minimale” à établir par décret. L’intérim coûte de plus en plus cher aux hôpitaux.

Recrutement de 3000 professionnels pour les EHPAD

Environ 3 000 infirmiers et aides-soignants arriveront pour renforcer le personnel des Ehpad, première phase d’un plan de recrutement de 50 000 personnes supplémentaires d’ici 2027. 4 000 places supplémentaires en services à domicile seront ajoutées.

Lire Aussi :  La culture de l’opium en hausse depuis le retour des talibans en Afghanistan

dans “enchère minimale” en 2023 porté à 23 € de l’heure pour les services d’aide à domicile.

Augmenter le soutien aux familles monoparentales

Les familles monoparentales recevront désormais une aide financière pour la garde des enfants jusqu’à leur entrée au collège, et pas avant le début du programme SR. Et la pension alimentaire minimale qui leur est versée par la Caisse d’allocations familiales en cas de non-respect des obligations par l’autre parent sera majorée de 50 %, passant de 123 à 185 euros par mois.

L’aide financière versée aux familles dont l’enfant est gardé par une nounou sera réévaluée afin que leurs ayants droit restants soient les mêmes que si l’enfant avait reçu une place en crèche.

Aussi bien que

L’accès à la complémentaire santé sera facilité pour les jeunes et les seniors sous certaines conditions.

À l’exception des pensions, les prestations ne pourront plus être versées à partir de 2024 sur des comptes bancaires non européens.

Les pauses de travail ordonnées par téléconsultation par un professionnel qui n’est pas un médecin de premier recours ou un médecin consulté au cours des 12 derniers mois ne seront plus remboursées.

L’exposition aux pesticides sera mieux indemnisée pour les enfants souffrant d’une pathologie liée à la profession d’un de leurs parents, et cette indemnisation sera étendue aux ayants droit.

Paix avec l’AFP

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button