Caraïbéditions livre le fond de ses poches pour valoriser les auteurs Antillais

Pendant deux mois, la maison d’édition guadeloupéenne et martiniquaise publie six livres de poche – quatre romans et deux pièces de théâtre – poursuivant son patient et fructueux travail de diffusion des oeuvres d’auteurs guadeloupéens et martiniquais.

Les derniers livres vendus par Caraïbéditions vous coûteront 8 à 12 euros. D’abord, quatre romans, ont été publiés Le recueil”Des îles dans une poche ». LFlorent Charbonnier, fondateur et directeur de Caraibiditions, a rappelé la collection comme “Nous accueillons tous les romans grand format déjà publiés dans notre maison d’édition, ainsi que les romans publiés en grand format par des éditeurs français tels que Callimart, Grosset, Plan, Alpin-Michel, Robert Lafont ou Le Sail, mais non publiés ou abandonnés en format de poche . .

Lire Aussi :  tout savoir sur le service de streaming intégré dès ce 1er décembre dans l'offre Canal+ Ciné-Séries

Le lecteur peut découvrir ou redécouvrir les quatre textes que nous vous présentonsar dans l’ordre alphabétique de leurs auteurs. Tout d’abord, l’un des auteurs a publié volontairement versions caribéennes, Raphaël Foi,“Les Saint-Aubert – Ruelle du Siècle (1900-1920)”. C’est le premier volet de l’histoire d’une famille mulâtre de Saint-Pierre, dont l’univers est marqué par les stigmates de l’esclavage, la toute-puissance de l’Église et la force des politiques de consolidation de l’actuel Parti républicain, qui jusqu’à présent dominait l’espace politique. Période de la Première Guerre mondiale.

Alors, ““Le Grand Sommet” de Marie, reine de Jaham, Une histoire réaliste des héritiers d’une grande famille d’origine immigrée dévastée par l’éruption de la montagne Pelée en 1902. Le livre a suscité beaucoup de controverse lors de sa publication en 1989, osant révéler la descendance de la famille d’immigrants blancs. Les secrets de cette caste sociale et ethnique et ainsi de suite.

Livres en papier
Lire Aussi :  Jacques Legros fait ses adieux au JT de 13 heures, TF1 va récupérer Marie-Sophie Lacarrau ! – Tuxboard

Livres en papier



© Œuvres d’écrivains caribéens.

Prochain, “Histoire des Belles Collines” L’histoire d’un jour, de Miguel Duplan Le poète sans-abri incite les passants à se rebeller contre l’oppression et la misère de la rue de Cayenne où il habite. Cet auteur martiniquais, qui a vécu en Guyane, a remporté le prix Corbett en 2007 pour son roman.acier”.

Pour terminer, “Tremblement essentiel de Une enquête sur la disparition de Viktor LaszloAlma Sol est la reine de beauté des Caraïbes devenue star de la chanson. Victor László était habitué aux défis littéraires et aux histoires complexes, et il savait rendre les choses simples.

Lire Aussi :  Jean n'est plus célibataire depuis le tournage du bilan !

Au cours de la même période, deux livres de poche ont été publiés, des pièces de théâtre Dans la collection « Didascal’îles » : Bernard G Lagier’s, “Faire le chemin”, représentant un jeune homme aux prises avec son éveil politique ; et celui de Gaël Octavia, le célèbre romancier martiniquais, nous livre “voyager”, Traverser la mer vers la terre promise d’un homme, désireux d’échapper à sa sombre existence, la tête pleine de rêves.

Alors lisez la littérature caribéenne ! Il reste toujours quelque chose.



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button