Bracquegnies Sports : un nouveau terrain et un nouveau nom pour le stade (VIDEO)

Onze ans après avoir rénové les vestiaires, Bracquegnies Sports a ouvert en grande pompe son nouveau terrain. La matière synthétique haut de gamme était déjà portée par les 208 joueurs du club depuis quelques semaines, mais ce samedi le club, emmené par son emblématique président Yvon Cantiniaux et City, a desserré les ficelles de cette nouvelle bourse. infrastructure, a officialisé les choses.

Un budget de 900 000 euros était nécessaire pour la cour de récréation.

“C’était une question de vie ou de mort pour l’avenir du club”lancée par le maire Jacques Gobert. “L’ancien terrain était assez cendré et comme l’emplacement du club ne permet pas de développer davantage l’infrastructure, le synthétique était devenu nécessaire.”

L’intervention de la municipalité ne s’est pas arrêtée là. “Pour entretenir cet outil, nous avons aussi mis un tracteur à disposition du club, rénové les boucliers des joueurs et remplacé l’éclairage par des leds, ce qui est une bonne chose cette saison”annonce Antonio Gava, directeur des travaux et de l’éclairage public. “Nous devrions terminer l’allée pour se rendre au stade. Maintenant, le club peut à nouveau rêver de P1.”

Nouveau synthétique.
Nouveau synthétique. ©Dumont

Président d’honneur

Avant de penser aux objectifs de fin de saison de l’équipe de Pascal Minet (P2), les modifications du site ne concernent pas que le terrain. Le stade a été nommé “Stade Yvon Cantiniaux” en l’honneur de l’actuel président du club, qui en est aux commandes depuis plus de 50 ans. Yvon Cantiniaux, arrivé à la direction du club dans la trentaine, n’a jamais quitté ce cercle et l’a toujours fait vivre sans ambition démesurée.

Lire Aussi :  MotoGP, Alex Design : Journal de bord de la saison 2022 (avec une belle info dedans...)

En tant que symbole du village, il a reçu beaucoup d’éloges lors des discours. “Le football est sa passion et il y investit du temps”décrit par Jacques Gobert. « C’est avant tout un homme humble, un homme de parole, il a toujours voulu favoriser l’accès au sport pour tous. Il n’y a pas de cotisation à payer pour son club. Il n’y a pas de meilleur exemple. montrer de tels honneurs.”

Lire Aussi :  Premier League : Arsenal s'impose facilement face à Nottingham Forest (5-0) et reprend la tête

“Bracquegnies a une ambiance familiale chère au président”ajoute Pascal Leroy, directeur des sports.

Les anciens ont été invités pour l’occasion et il y a aussi un lien vers les compliments. “En fait, c’est un président toujours présent, mais en même temps tellement invisible”a commenté l’ancien joueur.

Lire Aussi :  Le top des matches des Bleus en Coupe du monde (du 66e au 46e)

On revient sur le portrait du président Yvon Cantiniaux dans nos publications du mardi.

Yvon Cantiniaux.
Yvon Cantiniaux. ©Dumont

Il y a d’autres projets à l’horizon

Après Houdeng et Maurage, il y a maintenant Bracquegnie, qui a vu son installation prendre un nouveau visage.

Trivières devrait également suivre dans quelques années.”ajoute Jacques Gobert. “Après le foot, il ne faut pas oublier le gymnase, le parquet de la salle Houdeng et d’autres projets d’avenir. A Tivoli, on va d’abord refaire la piste d’athlétisme et on va faire un stade pour le sport, comme on l’a trouvé à Moha. Une nouvelle salle de sport est également prévue à côté du Point d’Eau pour remplacer la salle Bouvy, qui est une ponction énergétique.

Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button