30 % de créations d’entreprises en plus cette année en Nord-Isère-Quinzaine de l’entrepreneuriat : le bon exemple d’Amélie Journoud à Vienne

Ne trouvant aucun sens au travail qu’elle exerçait dans une agence d’intérim, Amélie Journoud, armée d’un BTS à vendre, décide de monter sa propre entreprise à Vienne.

Avec succès : en un mois elle quitte la pépinière d’entreprises Ariane à l’Espace Saint-Germain pour emménager dans l’immeuble Apollo du même Espace Saint-Germain, un immeuble flambant neuf dont les bureaux sont à livrer.

Avec son employé, il y installera également une salle de formation pour aider les entreprises… à recruter et à créer un nouvel emploi dans la foulée.

Cette créatrice d’entreprise coche toutes les cases pour l’entrepreneuriat, et que ce soit dans le cadre de l’entrepreneuriat féminin n’est pas innocent.

Les femmes entrepreneures, en plein essor

Jusqu’à présent, les créateurs d’entreprise étaient à 60 % des hommes et à 40 % des femmes : c’est en train de s’inverser, constate Christophe Celette, conseiller entrepreneuriat à la CCI Nord-Isère.

Lire Aussi :  l’Algérie se tourne vers l’Afrique subsaharienne – Jeune Afrique

Pour preuve : dans la salle lors de la conférence organisée dans le cadre de la Quinzaine de l’Entrepreneuriat par la CCI Nord-Isère, le vendredi 18 novembre, il n’y avait qu’une trentaine de femmes, futurs entrepreneurs et… un seul homme.

Seraient-elles désormais plus motivées que les hommes ? Car pour Christophe Celette, l’atout n°1 d’un créateur d’entreprise, c’est sa motivation. Nul doute qu’elle doit être forte.

C’est aussi une motivation forte qu’Amélie Journoud met en avant lorsqu’elle a créé son entreprise, donc, à 22 ans, ALJ Partner Rh, répondant à une demande forte des entreprises : donner du sens à son métier.

Dans le contexte actuel de grandes difficultés pour les entreprises à recruter – les PME sont mal armées à cet égard – la start-up créée par Amélie Journoud accompagne précisément et le plus souvent avec succès les entreprises pour trouver l’oiseau rare, les bonnes compétences…

Lire Aussi :  Que vont devenir les 20 268 cryptos si Bitcoin rechute ?

C’est la bonne approche : elle a commencé à frapper à la porte de Pôle Emploi qui, à votre insu, a créé un dispositif pour les créateurs d’entreprise, l’ACRE.

Elle a ensuite mené une étude de marché ; a frappé aux nombreuses portes d’organismes susceptibles de l’appuyer; puis rejoint un réseau d’entreprises : on en dénombre une quarantaine rien que sur le territoire de Vienne Condrieu Agglomération !

Pour profiter de tous ces conseils, pour plus de sécurité, la créatrice d’entreprise a rejoint la pépinière d’entreprises Ariane à Vienne, où son entreprise bénéficie d’une part d’un loyer attractif, mais bénéficie également d’ateliers thématiques, mais aussi d’un suivi avec un entretien approfondi tous les mois avec le responsable de la crèche.

3 000 créations d’entreprises

C’est la bonne démarche que devraient suivre tous les créateurs d’entreprise, convient Christophe Celette, conseiller entrepreneur à la CCI Nord-Isère.

Lire Aussi :  Le logisticien Ensovo oeuvre à la réinsertion de ses salariés, Social et RH

Il met en avant les trois erreurs à ne pas commettre lors de la création d’entreprise : partir trop vite sans bien boucler son dossier au préalable ; ne pas effectuer d’études de marché ; et repartir avec un manque d’équité…

En tout cas, le nombre de créations d’entreprises a augmenté de 30 % depuis le début de l’année en Nord-Isère.

Et face à 3 000 créations d’entreprises depuis le début de l’année, nous n’avons enregistré à ce jour que 1 000 décès.

On l’aura compris, la création d’entreprise a le vent en poupe et les femmes y sont sans doute pour quelque chose qui…

Tout savoir sur la Quinzaine de l’entrepreneuriat : cliquez ICI

Photo Amély Journoud, créatrice d’ELJ Partner RH



Source

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Articles Liés

Back to top button